Sud-Kivu : Poursuite de la désobéissance fiscale à Uvira, Fizi, Mwenga et Walungu pour exiger la réhabilitation de la RN5 et RN2

Lancée ce 1er février 2021 par la Coordination de la nouvelle société civile Congolaise dans la partie Sud de la province du Sud-Kivu pour exiger la réhabilitation des routes nationales numéro 5 et numero 2, la désobéissance fiscale est à sa troisième journée ce mercredi 3 février dans les territoires de Mwenga, Uvira, Walungu et Fizi. Une action que les initiateurs évaluent positivement pour les trois premières journées. Rapporte le coordonnateur de cette structure citoyenne André Byadunia au cours d’une entretien avec jambordc.info ce mercredi 03 janvier 2021.

A cette occasion, ce dernier a alerté les autorités provinciales sur l’émergence du 13ème véhicule survenu mardi 02 février dans les eaux du lac Tanganyika avec toutes les marchandises qu’il transportait dans les escarpements de Lwanga et qui selon lui, demeure introuvable jusqu’à présent. Ceci faute de l’impraticabilité très avancée de la route.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous sommes à la troisième journée de la désobéissance fiscale, nous nous sommes rendu compte que l’Etat congolais n’a pas réhabilité la RN5 et La RN2 ansi que tous les ponts emportés par les eaux diluviennes depuis le mois d’Avril de l’année passée et que les assujettis, les commerçants, les camionneurs sont en train de perdre le temps sur la route nationale numéro 5 pourtant, ils payent les taxes mais sans contre partie. Je remarque le bon déroulement du mouvement de désobéissance fiscale, car même les taxateurs et percepteurs ne plus comme bien avant sur les lieux habituels », explique André Byadunia.

Il renseigne que leur souci n’est pas seulement de voir la réhabilitation des ponts Sange, Runingu, le bourbier sur la route numéro 2, mais aussi la réhabilitation de la route nationale numéro 5 car d’après lui, la réhabilitation des ponts jettés sur cette route doit être consécutive à celle de la route.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source remercie la population de ces différentes contrées de la province du Sud-Kivu d’avoir suivi et répondu à l’appel de la société civile et aux acteurs de la société civile ainsi que des mouvements citoyens pour le respect de la procédure sans aucun incident. Ceci avant de souligner qu’ils poursuivrons avec cette action décrétée jusqu’à ce que les gouvernements national et provincial trouvent une solution durable à leurs revendications.

Luc Lukandjila

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.