Sud-Kivu : l’Unicef se félicite de constater qu’à présent plus de 75% d’enfants fréquentent l’école

La pandémie à corona virus et la situation sécuritaire dans plusieurs villages de la République Démocratique du Congo sont les défis majeurs relevés et qui handicapent la scolarisation des enfants. Ceci a été dit ce jeudi 07 Octobre, lors du lancement de la campagne de scolarisation des jeunes filles et garçons. Le « go » de cette campagne initié par Unicef, a été donné par le Vice-Gouverneur de la province du Sud-Kivu.

Le représentant du chef de bureau Unicef Sud-Kivu indique que la pandémie à corona virus a réduit le taux de fréquentation des enfants à l’école suite aux fermetures et réouvertures des établissements scolaires.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il ajoute que la situation sécuritaire dans les milieux ruraux est un grand défi pour la scolarisation des enfants, car les ennemis de la paix brûlent et détruisent les bâtiments scolaires. Cela a pour conséquence, le non accès à l’école par les enfants.

Emmanuel Tshibangu, représentant de Unicef Sud-Kivu se réjouit de constater que depuis différentes campagnes de scolarisation que son organisation a entamé, aujourd’hui plus de 75% d’enfants fréquentent l’école. Il espère arriver à plus de 95% des enfants scolarisés en RDC.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Cette campagne a pour objectif de donner accès à l’éducation aux enfants en âge scolaire de la RDC… Mais aussi vous verrez que la parité fille garçon au Sud-Kivu avoisine 0,91 et 0,92 alors que nous voulons allez à 1 c’est-à-dire que dans une école de 100 élèves nous trouvons 60 garçons et 40 filles. Cela montre que l’école n’est pas encore paritaire. Nous devons faire plus d’effort pour avoir plus de fille à l’école surtout que les filles sont nombreuses dans la population du Sud-Kivu », renseigne Emmanuel Tshibangu.

Ce dernier appelle les parents à envoyer tous les enfants à l’école sans discrimination d’handicap, de sexe ou de couleur. Il insiste sur le respect des mesures barrières à l’école en invitant les parents à mieux contrôler leurs enfants s’ils portent correctement leur masque pour que l’école ne soit pas vecteur de ce virus.

Présent à cette cérémonie, Marc Malago Kashekere, Vice-Gouverneur du Sud-Kivu a félicité le lauréat de la province, l’élève Elisha Vas-au-Ciel Rulibabiri du complexe scolaire Elite qui a obtenu 98% au test de fin d’étude primaire (TENAFEP).

L’activité a été sanctionnée par la distribution des mallettes scolaires aux élèves d’une dizaine d’école du Sud-Kivu à savoir le complexe scolaire Elite,  l’école primaire Lulanga, EP2 Kiriza, EP Kahya, EP Nidunga, EP Koli, EP Nguba, EP Père Antonino, EP Hodari, et l’école primaire la Sagesse.

Esther Kanga, RJAE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.