Les journalistes Maria Ressa et Dimitri Muratov reçoivent le Prix Nobel de la paix pour la liberté de la presse

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi 8 octobre à deux journalistes, la Philippine Maria Ressa et le Russe Dimitri Muratov. Le comité Nobel norvégien a salué « leur combat courageux pour la liberté d’expression » dans leurs pays respectifs.

La présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, à Oslo a déclaré que Maria Ressa et Dimitri Muratov étaient « les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables ».

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Âgé de 59 ans, Dimitri Muratov est l’un des fondateurs et rédacteur en chef du journal russe Novaïa Gazeta. Le journaliste « a depuis des décennies défendu la liberté d’expression en Russie dans des conditions de plus en plus difficile », a souligné le jury.

Quant à Maria Ressa, 58 ans, avec son média d’investigation Rappler cofondé en 2012, « elle utilise la liberté d’expression pour exposer les abus de pouvoir et l’autoritarisme croissant dans son pays natal, les Philippines », dirigé par Rodrigo Duterte, a salué le comité Nobel.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Dans son dernier rapport, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) indiquait que l’exercice du journalisme est « gravement entravé » dans 73 des 180 États référencés dans son classement et « restreint » dans 59 autres.

(avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.