Sud-Kivu : Les torchons brûlent entre le porte-parole provincial des étudiants et son comité

La communication entre le porte-parole principal, P3 et le reste de son équipe au niveau de la province reste douteuse, d’après ses collaborateurs. Ainsi, mécontents de cette pratique, quinze porte-paroles des institutions supérieures et universités de la province, viennent de retirer leur confiance en leur porte-parole provinciale (P3) Ushindi Kazine Romeo, ceci avant de le désavouer dans une déclaration rendue public ce 07 novembre 2019.

Selon les signateurs de cette déclaration, Usindi Roméo est reproché de plusieurs griefs dont ceux de la mauvaise gestion et la non-participation des porte-paroles dans la prise des décisions qui engagent le collège provincial des étudiants et beaucoup plus d’autres.

Réagissant à ces accusations, le porte-parole principal des étudiants, Ushindi Roméo, qualifie cette pratique de la manipulation.

Ce dernier fait savoir que ses collègues du comité provincial des étudiants du Sud-Kivu sont manipulés par des tiers, car selon lui, la politique qu’il met sur pied est fondée sur la rigueur.

Le P3 des étudiants du Sud-Kivu profite de cette occasion pour annoncer qu’une plainte sera ouverte à son équipe, ceci pour que les concernés apportent des preuves de leurs accusations qui ternissent son image, à l’en croire.

À l’instant, en attendant l’organisation de nouvelles élections, le comité provincial des étudiants du Sud-Kivu propose que le vice-président de Ushindi Roméo, qui est le porte-parole de l’Institut Supérieur de développement Rural, ISDR Bukavu, Akilimali Zaramba assume l’intérim.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.