Sud-Kivu : “les parents sont appelés à surveuiller les programmes télévisés que regardent leurs enfants”, Jean Chrysostome Kijana

La Nouvelle Dynamique de la Société civile, (NDSCI) Sud-Kivu dans la partie Est de la RD Congo, appelle les parents à la vigilance et à plus de responsabilités allant dans le sens de veiller sur les activités quotidiennes de leurs enfants durant cette période des grandes vacances. Cette sollicitation a été faite par Jean-Chrysostome Kijana, président national de la NDSCI, dans un entretien avec la rédaction de Jambordc.info, ce mercredi 22 septembre 2021.

A en croire cet acteur de la société civile, certains parents pensent que laisser aux enfants toute la liberté d’agir sans surveillance aucune, est une bonne façon de faire. Le président national de la NDSCI invite ses collègues parents à plus de responsabilité en suivant de prêt toutes les activités quotidienne des enfants afin de prévenir certains dérapages.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

<< Ce que nous pouvons dire aux parents c’est d’être beaucoup responsables. De veiller sur leurs enfants pendant cette période des vacances. Quand ces enfants n’ont pas à faire, ils sont parfois amener à adopter n’importe quelle attitude. Il est de la responsabilité et du devoir des parents de veiller sur le genre d’activités auxquelles les enfants vont devoir se livrer pendant cette période des vacances.  Ce n’est pas l’occasion pour les enfants de se livrer aux actes qui sont contraires aux bonnes mœurs>>, a déclaré Jean-Chrysostome Kijana.

Selon notre source, les vaccances sont un moment de reconstitution intellectuelle des enfants et non le contraire. Il estime que certains programmes télévisés devraient être bloqué par les parents afin de ne pas corommpre négativement le comportement des enfants.

<< Nous comme parents nous devons rester très regardants et très vigilants. Veiller sur la qualité des images que les enfants suivent à la télévision. Voir si ce programme ne sont pas des films ou des séries ou de musiques qui peuvent détruire moralement les enfants. Il est donc de la responsabilité des parents en dépit  de toutes les occupations, d’avoir un oeil très regardant sur cela>>, renchérit-il.

Jean Chrysostome Kijana pense que cette surveillance ne devrait pas se limiter pendant les vaccances mais elle doit être une routine de vie pour assurer l’éducation des enfants.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Alpher Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.