Fizi : La NDSCI condamne la récurrence des cas de justice populaire après le lynchage d’une femme à Misisi

La Nouvelle Dynamique de la société civile, (NDSCI) territoriale de Fizi au Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo, alerte sur la récurrence des cas de justice populaire ayant coûté la vie à plusieurs habitants dans cette partie de la province. Le cas le plus récent est survenu dans la nuit du mardi 21 Septembre où une femme accusée de sorcellerie a été lynché par la population en colère.

Dans ce document, cette structure citoyenne condamne la recrudescence de la situation sécuritaire devenue craintive dans le territoire de Fizi à la suite des cas de justices populaires qui y sont couramment notifiés.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Une femme non encore identifiée vient d’être brûlée vive aux environs de l’Amphithéâtre de l’école primaire Mbegu Ndjema de la 8ème CEPAC par des personnes inconnues dans la nuit du mardi à ce Mercredi 22 septembre à Misisi dans le groupement de Basikasilu, Secteur de Ngandja en Territoire de Fizi. Quelle que soit la cause qui jusque-là reste encore inconnue, la NDSCI Chunvi ya Congo decourage cet énième acte de justice populaire devenu un moyen de  règlement de compte pour certaines personnes“, peut-on lire dans ce document.

Tout en condamnant avec véhemence cet acte, cette organisation de défense des droits du peuple lance en toute urgence un appel aux autorités provinciales et nationales notamment le Gouverneur et le ministre provincial de l’intérieur afin de régler cette situation devenue récurrente et d’en punir les auteurs en cas de flagrance.

Alpher Kalala

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.