Sud-Kivu: Les nouvelles mesures barrières contre la Covid-19 ne sont pas respectées par la population (mouvement citoyen “il est temps”)

Quelques jours après l’annonce des nouvelles mesures barrières contre la propagation de la pandémie à corona virus sur l’ensemble de la province du Sud-Kivu pour une durée de 30 jours, des réactions fusent de partout.
C’est le cas du mouvement citoyen “Il est temps” qui salue ces mesures barrières prises par le gouvernement provincial. Ceci avant d’exprimer son regret de constater que ces mesures ne sont pas respectées dans la ville de Bukavu ainsi que dans les différents territoires qui constituent la province avec le risque iminent de la propagation de la pandémie. Cette structure citoyenne l’a dit au cours d’un entretien avec jambordc info ce lundi 06 septembre 2021.

Paulin Mulume, l’un des militants du mouvement Citoyen “Il est temps”, indique que le non accompagnement des autorités censées faire respectées ces mesures serait à la base du relanchement des gestes barrières par la population pendant que la province fait face à la troisième vague de la covid-19.

Notre source note que certaines mesures ont été allégées et d’autres ne sont pas respectées. Cette situation peut selon lui, occasionner un taux élevé de nouveaux cas de covid-19.

Paulin Mulume donne à titre d’exemple des rassemblements, des réunions qui réunissent plusieurs personnes alors que c’est interdit, Les conducteurs de transport en commun embarquent toujours des passagers qui dépassent 72% de la capacité maximum de leurs engins, des restaurants, des églises, des salles de fêtes poursuivent leurs activités en piétinant les mesures barrières et la limitation des participants qui ne doivent pas dépasser 50% de leur capacité maximum d’accueil.

” Des dispositifs des lavages mains ne sont toujours pas observés dans certains endroits publics, notemment dans des marchés. C’est pour quoi le mouvement Citoyen il est temps demande aux autorités provinciales de faire respectées ces nouvelles mesures barrières de lutte contre la covid-19, pour épargner la population de tout risque. Nous pensons que décréter les mesures barrières de lutte contre le coronavirus est un élement important et le faire respecter en est un autre”, a déclaré Paulin Mulume.

En rappel, le gouvernement provincial du Sud-Kivu a arrêter une nouvelle série des mesures de lutte contre la pandémie à coronavirus pour une durée de 30 jours à dater du 03 septembre 2021, en l’occurence, la réouverture des salles de fêtes, le couvre-feu de 22h à 5 heures du matin sur l’ensemble de la ville de Bukavu, le port correcte et systèmatique de cash-nez, l’interdiction des rassemblements et réunions réunissant plus de 20 personnes, l’organisation des deuils à domicile, pour ne citer que cela. Lesquelles mesures semblent être bafouées par la population.

Philémon Mutula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.