Sud-kivu : L’épidémie de choléra a déjà fait plus de 20 cas dont deux décès dans la zone de santé de Katana

Sud-kivu : L’épidémie de choléra a déjà fait plus de 20 cas dont deux décès dans la zone de santé de Katana

Le choléra est endémique en République Démocratique du Congo (RDC) depuis les années 1970, bien que l’ampleur des épidémies ait été variable.

cependant, dans la zone de santé de Katana en territoire dr Kabare, à quelques kilomètres de la ville de Bukavu chef lieu de la province du sud-kivu,20 cas de choléra et 2 décès ont été enregistrés au cours des deux dernières semaines. Cette zone de santé de Katana étant en épidémie, elle continue à notifier d’autres cas de cette maladie dite « des mains sales ».

Inscription ISJC

Cette information confirmée par la Division Provinciale de la Santé (DPS) au Sud-Kivu. C’était au cours d’un entretien avec jambordc.info ce jeudi 5 mai 2022.

A en croire le Dr Claude Bahizire, chargé de communication à la division provinciale de Santé, nombreux de cas proviennent d’aires de santé de Mugeri. Il indique que tous les moyens sont mis en application pour contrecarrer cette maladie de mains sales, toutefois, il exhorte la population de Katana et ces périphéries au respect strict des mesures d’hygiène afin de prévenir cette maladie qui ravage la population de cette contrée.

“Ça fait deux semaine que nous sommes entrain de notifier les cas de choléra dans la zone de santé de Katana, l’évolution sur l’échelle de cas nous a inquiété et désormais nous considérons que Katana est en épidémie de choléra. Nous avons mis une stratégie qu’on appelle KATI, à travers cette statégie, nous sommes en train de quadrier tout les endroits où ya les cas de cholèra pour que la pandémie ne puisse pas se disséminer sur toute l’étendue de Katana, Avec l’appui de nos partenaires, principalement AIDES qui est déjà sur terrain,notamment avec d’autres partenaires tel que Unicef pour intervenir dans la prévention, nous sommes déjà en train dr prendre en charge ces cas d cholèra, malheureusement nous avons déjà enregistré deux décès communautaires dont les victimes atteintes du choléra qui ont connu le retard pour atteindre la structure sanitaire”, Explique le Dr. Claude Bahizire.

Il fait savoir que la DPS est à son niveau en train de faire la chloration des eaux, la désinfection de ménages bien ciblés, désinfection des structures sanitaires qui accueillent les malades, et bien d’autre stratégies pour rayer rapidement les contaminations et éviter d’autres nouveaux cas.

Cependant, au-delà des réponses d’urgence en cours, la Division provinciale de la santé appelle au respect des mesures d’hygiène, notamment bouillir l’eau avant de boire,ou la traiter par les produits qu’on donne dans des sites de chloration.

“La population devrait fournir les effort pour utiliser que de l’eau déjà traitée parce qu’il y a des équipes déjà placé autours des sites de puissage d’eau ou nous suspectons déjà le cas de choléra et en même temps les lavages correct de mains au savon ou avec du cendre à chaque fois qu’on quitte les toilettes, ou avant de manger c’est aussi un atout. les aliments qui se mangent crus il faut les laver correctement avant de les consommer,et les personnes qui vendent les aliments cuits je les exhorte à les couvrir et les mettre toujours à l’abris pour éviter que les insectes puissent y déposer les microbes, toutes ces mesures contribuent à l’hygiène et la prévention du choléra. En bref à tout moment il faut se rassurer que notre hygiène est saine”, conclut Dr. Claude Bahizire.

Il sied de signaler qque Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. cependant, les diarrhées et les vomissements figurent parmis les premiers symptôme de choléra communément appelé maladie des mains Sales.

Déo Kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.