Sud-Kivu/J.I de l’hygiène des mains: La population appelée au lavage régulier des mains pour lutter contre des maladies hydriques

Sud-Kivu/J.I de l’hygiène des mains: La population appelée au lavage régulier des mains pour lutter contre des maladies hydriques

L’humanité célèbre la Journée Internationale de l’hygiène des mains le 05 Mai de chaque année.

La commémoration de cette journée s’inscrit dans le cadre de sauver les vies humaines, de maintenir une visibilité mondiale autour de l’importance de l’hygiène dans les établissements des soins et dans les communautés.

Inscription ISJC

L’hygiène des mains est la mesure la plus fondamentale en matière de prévention et lutte contre les infections pourtant malgré des efforts déployés aux niveaux mondial, régional et national, l’hygiène des mains reste peu pratiquée dans la communauté.

La population de la République démocratique du Congo en générale et celle de la province du Sud-Kivu en particulier est appelée à respecter les mesures d’hygiène des mains pour lutter contre les maladies hydriques car ces dernières servent de porte d’entrée des plusieurs microbes.

Dans une interview nous accordée ce Jeudi 05 mai 2022, le Docteur Mukupi ROMAIN assistant technique à médecin sans vacances du Su-Kivu à l’occasion de la journée internationale de lavage des mains, a interpelé la population qui semble oublier les bonnes habitudes de lavage des mains depuis la levée du confinement.

« Etant une structure médicale, nous appelons la population à la pratique régulière de lavage des mains pour lutter contre les maladies des mains salles qui sont causées par une mauvaise hygiène des mains. Nous devons laver nos mains avant de manger, après la toilette, avant de préparer le repas, avant d’allaiter un bébé, après le service et en tout autre cas de nécessité car cette hygiène est nécessaire parce qu’elle est très sensible à la santé », a-t-il déclaré.

L’assistant technique à médecin sans vacance indique que le lavage de mains protège la personne qui respecte l’hygiène mais aussi ses proche, diminue les risques des maladies hydriques qui en suite nécessitent la prise en charge qui à son tour aura un impact sur l’économie du ménage.

Signalons que plusieurs maladies des mains sales continuent à faire rage dans les coins et recoins de la province du Sud-Kivu. Elles sont souvent causées par le non-respect des mesures d’hygiène. Le cas le plus récent est celui de 20 personnes atteintes par l’épidemie de choléra et dont deux cas de décès dans les deux dernières semaines du mois d’avril 2022 dans la zone de santé de Katana au Sud-Kivu.

Gisèle Bushwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.