Sud-Kivu : La Société civile salue la mise en place du logiciel ISYS REGIES par le ministère de finances pour une bonne gestion des recettes de l’Etat

Le Bureau de coordination de la Société civile (BCSC) salue l’initiative d’une mise en place du logiciel ISYS REGIES qui servira pour la traçabilité et la bonne gestion des recettes du trésor public par les ingénieurs du ministère national de finances. Cette déclaration a été faite par Adrien Zawadi, le Président du BCSC dans un entretien avec le reporter de Jambordc.info, ce mardi 19 Octobre 2021.

Pour le Responsable de cette structure citoyenne, ce programme conçu dans le but d’automatiser la procédure de perception des recettes publiques est une réponse aux différentes préoccupations de la Société civile exigeant la transparence dans la canalisation des recettes de l’Etat au pays.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

<< D’abord deux choses que la Société civile a toujours demandées pour que les recettes de l’état soient canalisées convenablement vers le trésor public. Primo, le guichet unique et secundo c’est l’informatisation du système fiscal. Mais ces deux systèmes n’ont jamais été effectifs parce que c’est un système qui va mettre au chômage ou appauvrir beaucoup de personnes qui se sont déjà enrichies de manière illicite par le trésor public. Et donc, il est clair qu’il y ait des gens dans le système étatique qui combattent toute initiative tendant à les priver des recettes irrégulières qu’ils perçoivent au nom de l’Etat. Mais une initiative comme celle-là, nous ne pouvons que saluer>>, a déclaré Adrien Zawadi.

Il indique par ailleurs que prendre une initiative est une chose, et son application dans la gestion de l’affaire de l’état en est une autre. Puisque certains services où l’on note des magouilles utilisent des techniques opaques afin pour camoufler leurs malversations. Que l’état doit se tenir à imposer l’usage de ce logiciel afin d’empêcher de revenir sur l’ancien système des cahiers ministres.

<< Vous vous imaginez un service comme la DPMER au Sud-Kivu qui est un service de mobilisation des recettes au niveau de la province a toute une division de l’informatique. Mais quand vous arrivez là-bas vous constatez que cette division apparemment ne fonctionne pas. Et pour preuve, la province est allée signer un contrat avec le système Egov. Alors que nous avons tout un système. Pourtant si on était sérieux, c’est la DPMER qui devait gérer Egov pour canaliser toutes les recettes de l’état>>, poursuit-il.

Adrien Zawadi appelle tout d’abord le gouvernement à étendre ce système dans tous les services de l’Etat mais aussi d’amplifier des séances de formation en faveur des utilisateurs de ce logiciel en espérant que celui-ci pourra résoudre le problème de détournement des recettes de la province.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Signalons que ce projet est financé par la France dans le cadre du Contrat de Désendettement-Développement (CDD).

Alpher Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.