Sud-Kivu : La société civile exige l’évaluation pysique et l’audit du projet PICAGL

Exiger l’évaluation physique du Projet intégré de Croissances Agricoles dans les Grands-Lacs (PICAGL) ainsi qu’un audit financier du ce dernier. Tels sont les objectifs d’un sit-in organisé par le bureau urbain de la société civile de Bukavu devant les bureaux de PICAGL ce jeudi 03 décembre 2020 en province du Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Selon le président ad intérim de cette structure citoyenne Jackson Kalimba, cette évaluation pysique et l’audit financier dont ils exigent permettront de savoir respectivement ce qui est déjà fait par rapport à ce qui était prévu et la somme restante par rapport au montant global dudit projet dans la province.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous tenons ce sit-in pour demander également à l’équipe de la coordination de PICAGL de ne pas franchir les frontières ni par avion vers l’extérieur de la province du Sud-Kivu avant l’audit de ce projet car le silence est un crime. Nous sommes presqu’à la fin du projet et presque rien n’a été fait », a déclaré Jackson Kalimba.

Ce dernier souligne que ce projet est financé à la hauteur de 150 millions de dollars américains par la banque mondiale et concerne le Burundi et la République Démocratique du Congo où les résultats ne sont pas visibles.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

À notre source d’ajouter que sur 324 km de routes prévues à réhabiliter dans 4 territoires du Sud-Kivu inscrits dans le Projet Intégré de croissance Agricole (PICAGL), accun résultat n’est jusqu’à ce jour palpable.

Il sied de noter que ce projet a été lancé le 07 mai 2008 dans la perspective d’augmenter la productivité de chaines de valeurs agricoles sélectionnées au profit des communautés locales dans la zone du projet Burundi et en RDC ainsi que renforcer une intégration économique régionale de ces deux pays.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.