Sud-Kivu: La 33ème Région militaire vient de lever les cheak points sur l’ensemble de la ville de Bukavu

Sud-Kivu: La 33ème Région militaire vient de lever les cheak points sur l’ensemble de la ville de Bukavu

Le directeur de l’administration et porte parole ad-intérim de la 33ème Région militaire, le colonel Kulimushi Pascal vient d’annoncer sur instruction du commandant de Région et général de brigades Yave Ngoy, la levée des cheak points sur l’ensemble de la ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Ce dernier a fait cette annonce au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 17 février 2022 à son bureau de travail à Bukavu.

Le général motive sa décision par le fait qu’il a constaté des avancées sur le plan sécuritaire en province du Sud-Kivu et particulièrement dans la ville de Bukavu.

Inscription ISJC

Selon lui, seulement deux barrières sont maintenues, notamment celle de Kazingu et de Toyoto.

«  Il m’a été chargé d’informer à toute la population du Sud-Kivu et de Bukavu en particulier, que nous avons érigé de barrières de contrôle appelées cheak points depuis les évènements du 02 au 03 novembre lorsque la ville de Bukavu a été attaquée par des assaillants que nous avons bien sûr maitrisé. Et comme la raison d’être n’existe plus, le commandant de région et général de brigades Yave Ngoy a décidé de lever toutes les barrières (cheak poiints) dans la ville de Bukavu, mais vous observerait qu’il aura toujours des militaires qui seront dans différents milieux en train d’observer le mouvement mais il y aura des barrières. Nous sommes resté avec deux barrières, à savoir celle de Kawingo et de Toyota, à part ça, il n’y aura plus des barrières dans la ville de Bukavu », a déclaré le porte parole de la 33ème Région Militaire, le colonel Kulimushi Pascal.

Ce dernier félicite au nom du général de brigades Yave Ngoy, toute la population du Sud-Kivu et celle de Bukavu en particulier pour la collaboration accordée aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

En rappel, Les cheak points viennent d’être levés, ont été érigés lors de l’attaque de la ville de Bukavu par les assaillants, dans la nuit du 02 au 03 novembre 2021.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.