Sud-Kivu : Jules Alengeti a craché sur la mémoire des victimes des guerres en RDC (Baudoin Mparanyi)

Sud-Kivu : Jules Alengeti a craché sur la mémoire des victimes des guerres en RDC (Baudoin Mparanyi)

A la recherche des investisseurs, le patron de l’inspection générale des finances, IGF, a cherché à faire les beaux yeux en sapant sur l’histoire de son propre pays.
Jules Aligenti, qui était en voyage d’affaire aux États-Unis, dit avec un sourire surnois : « (….) Le Congo est safe, très safe, soyez-en rassurés, nous n’avons pas la guerre au Congo… »
Comme si cela ne suffisait pas il précise qu’en RDC, la population connaît une seule guerre, celle vu à la télévision.
Ces propos ont choqué plus d’un citoyen, qui vit du jour au lendemain avec une peur au ventre, craignant pour sa propre vie. Mais aussi, cela a choqué plusieurs qui ont perdu les leur dans des guerres à répétition orchestrés par des groupes armés qui ne laissent que des pleures et des grincements des dents à leur passage.
Réagissant aux messages de Aligenti, Baudoin Mparanyi, un jeune Sud-Kivutien, pense que l’inspecteur des finances, a craché sur la mémoire de toutes les victimes des guerres en RDC.
Pour lui, oublier l’histoire du pays ne va pas amener les investisseurs. Baudoin pense que d’autres pays se développe sans que leurs dirigeants ne se déplacent continuellement car ces déplacements impacte sur l’économie du pays.

« Ça ne demande pas un diplôme de Doctorat en Relation Internationnale pour comprendre qu’attirer des investisseurs est très mieux que d’aller les chercher. Volodymyr Zelensky est entrain d’arracher plusieurs milliards de dollars Américains et d’Euros pour son pays et sans quitter l’Ukraine. C’est une question de tactique au lieu d’effectuer du périple en pure perte d’argent et de temps puis venir nous dire demain que 5 ans n’était pas suffisant pour améliorer les conditions de vie des congolais »,pense Baudoin Mparanyi.

Ce jeune révolté, n’arrive pas à comprendre les propos de Jules Aligenti.

Inscription ISJC

« Après avoir dépensé des milliers de Dollars Americains pour déplacer votre délégation aux USA, vous vous permettez de cracher sur les victimes de viols et massacres de nos pères, mères, frères, sœurs et amis qui continuent jusqu’aujourd’hui à mourir à l’Est de la RDC où nous sommes nés et grandis. Mr Alingete, merci de nous faire comprendre que nos peines se trouvent à plus de 2000km des institutions et que ça ne se passent qu’à la télé ».
Baudouin Mparanyi estime que le patron de l’IGF, n’est pas assez informé sur les survivantes des violences sexuelles et celles basées sur le genre qui sont enregistrés du jour au lendemain dans les provinces et sur les massacres à répétitions à Fizi, Béni, Ituri, Rutchuru pour ne citer que cela.
A ceux qui nous gouvernent, enlever vos vestes, abandonner l’épicurisme dans vos vies et vous serrez enfin réalistes et pragmatiques, conclut Baudoin Mparanyi.
Notez que Jules Aligenti est interpellé à l’Assemblée Nationale par rapport aux propos qu’il a tenu aux États-Unis. C’est sous l’initiative du député Jackson Ausse, élu d’Irumu en Ituri.

Yene Joyce

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.