Sud-Kivu/JI. de la Femme : Les femmes appelées à contribuer dans la lutte contre le réchauffement climatique et à la protection de l’environnement

Sud-Kivu/JI. de la Femme : Les femmes appelées à contribuer dans la lutte contre le réchauffement climatique et à la protection de l’environnement

Le monde entier a célébré ce mardi 08 mars 2022 la Journée Internationale de la Femme. A Bukavu dans la province du Sud-Kivu, les femmes ont commémoré cette journée en commençant  par une messe d’action de grâce dite à la Cathédrale notre dame de la paix de Bukavu. Ceci avant de tenir une conférence débat dans la salle Aquarius à Labotte dans la commune d’Ibanda.

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu Monsieur Théo Ngwabidje Kasi qui a lancé les activités commémoratives de cette journée, a salué et encouragé toutes les personnes qui travaillent pour la promotion des droits des femmes. Ceci avant d’inviter les femmes à toujours contribuer dans la lutte contre le réchauffement climatique et de protéger l’environnement.

Inscription ISJC

« Comme vous le savez mes dames et messieurs, notre province est confrontée à beaucoup des défis dus au réchauffement climatique lui-même et cause le reboisement et la déforestation, les constructions anarchiques, la mauvaise gestion des déchets et la pollution avec toutes les conséquences qui en réside. Nous contrait de responsabiliser la femme en faveur de la conservation de la nature et de l’environnement  est qui est un atout majeur pour espérer à un Sud-Kivu revêtit de sa beauté lorsqu’on parlait encore de Bukavu la ville verte et du Sud-Kivu comme la suisse d’Afrique », a-t-il dit dans son allocution.

Au cours de ces assises, les femmes de toutes tendances confondues ont échangé sur la promotion de l’autonomisation des femmes et des filles, la protection de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la réduction des risques catastrophiques.

A cette occasion, la cheffe de division du Genre, Famille et Enfant, Jacqueline Ngengele a lancé un appel vibrant à toutes les femmes du Sud-Kivu et de la ville de Bukavu en particulier, de s’impliquer dans la lutte contre le changement climatique et les effets de la catastrophe naturelle.

« Nous demandons à toutes les femmes de s’impliquer parce que l’environnement n’a pas pitié de nous, c’est chaque jour que nous enregistrons à Bukavu des cas des morts suite aux inondations, nous devons prévenir les risques des catastrophes naturelles. Nous voyons souvent des femmes qui prennent des immondices et les donnent à des petits enfants qui à leur tour les jettent dans les rues surtout quand il pleut sans pour autant comprendre que cela a des conséquences néfastes, c’est pourquoi nous femmes ensemble avec les hommes, nous devons combattre ce comportement », a-t-elle déclaré.

Et de poursuivre :

« A l’occasion de cette journée, nous avons également insisté sur la protection des femmes par leurs maris, car nous avons comme l’impression que les violences dont les femmes sont victimes ne sont plus commises par les rebelles des groupes armés comme ça toujours été le cas, c’est maintenant en famille ou la femme est tuée par son mari, blessée par son mari et les cas les plus récents sont notamment celui d’une femme qui a été brulée par son mari à Kaziba et elle est hospitalisée maintenant, il y a à peu près un mois que deux femmes dont celle de Minova et de Kamituga qui ont été tuées par leurs maris. Nous demandons aux femmes de comprendre que nous sommes leurs partenaires et qu’on doit se protéger, de la même manière que nous tous hommes et femmes nous protégeons l’environnement, c’est de la même manière que l’homme doit protéger sa femme parce quand il protège sa femme, il protège toute la communauté et c’est toute la République qui en est toujours le bénéficiaire », a ajouté madame Jacqueline Ngengele.

Cette dernière a en outre appelé toutes les organisations féminines à continuer à mener des plaidoyers afin que les textes et instruments juridiques qui promeuvent les droits de la femme soient appliqués et respectés.

Ngengele a également qu’à part cette activité commémorative de la Journée Internationale de la Femme, d’autres activités seront tenues dans les prochains jours, notamment la plantation des arbres par les femmes de la ville de Bukavu afin de contribuer à la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique et tous les effets de la catastrophe naturelle.

Célébrée le 08 mars de chaque année, la Journée Internationale de la Femme a été commémorée cette année 2022 sous le thème national : « Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes dans les contextes de lutte contre le changement climatique et la réduction des risques catastrophiques ».

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.