Sud-Kivu : Coup d’œil sur l’édit portant protection des journalistes et défenseurs des droits de l’homme

Sud-Kivu : Coup d’œil sur l’édit portant protection des journalistes et défenseurs des droits de l’homme

Des journalistes et défenseurs des droits de l’homme sont souvent la cible des nombreuses violations et restrictions à leurs droits dans l’exercice de leurs activités. Au Sud-Kivu des journalistes sont de temps en temps victimes d’agression physique, harcèlement et arrestation arbitraire.

En avril 2021, l’organisation partenariat pour la protection intégrée, PPI, a fait sorti un rapport qui a documenté plus de 30 cas de violation des défenseurs des droits humains en province du Sud-Kivu. Parmi ces cas, on a noté 3 cas des violences perpétrés aux journalistes.

Inscription ISJC

Les violations à l’égard des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes continuent à s’enregistré malgré l’existence au Sud-Kivu de l’édit portant protection des DDH et des journalistes.

Le 10 Février 2016, Marcelin Chishambo Ruhoya, alors gouverneur de la province du Sud-Kivu avait promulgué l’édit accès sur la protection des journalistes et défenseurs des droits humains après vote et adoption par l’Assemblé provinciale sous la direction du feu Emile Baleke Kadudu.

Cet édit touche sur le rôle des journalistes et défenseurs des droits de l’homme, leur droit à la liberté de réunion et d’expression, de communiquer librement les informations, dénoncer la politique et l’action du pouvoir public lorsqu’il commet des violations de droit de l’homme.

Au cours de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 mai au Sud-Kivu, un regard sera focaliser sur l’édit portant protection des journalistes afin d’analyser son effectivité en province.

Don Patrick

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.