Sud-Kivu: A son tour, le collège provincial des étudiants donne un ultimatum de 72 heures au gouvernement congolais pour supprimer la taxe RAM

Le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu condamne à son tour la perception de la sur le Régistre des Appareils Mobiles (RAM). Il accorde un ultimatum de 72 heures au gouvernement congolais pour procéder à la suppression de cette taxe qu’il qualifie d’illégale. Cette structure provinciale des étudiants l’ont fait savoir dans une déclaration rendue public que jambordc.info a exploité ce mercredi 09 septembre 2021.

Dans cette déclaration, le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu dit avoir constaté avec amertume que la taxe RAM n’a pas de contre partie vis-à-vis des contribuables, mais plutôt ronge la population et particulièrement les étudiants. D’où le fait de de joindre sa voix à celle des autres organisations de la société pour exiger la suppression de ce prélèvement qu’il qualifie d’illégitime dans une extrême urgence.

Inscription ISJC

Le collège provincial des étudiants indique dans sa déclaration, que si cette taxe n’est pas définitivement supprimée, il ne tarderait pas d’amorcer une série d’actions de protestation sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu afin d’amener le gouvernement congolais à trouver urgemment une solution durable à sa révendication.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.