RDC : Tendance d’ajournement des élections législatives nationales et provinciales à Yumbi

Le gouvernement congolais propose que la Commission électorale nationale indépendante, CENI repousse de trois à quatre mois les scrutins nationaux et provinciaux à Yumbi dans la province du Mai-ndombe, à cause des fuites des populations qui se sont réfugiées dans les villages voisins et au Congo-Brazzaville. Ceci, dans l’attente du rapatriement des réfugiés par la RDC, le Congo et le HCR.

Cité par Actualité.cd, le Vice-premier ministre aï en charge de l’Intérieur, Basile Olongo, redoute d’une faible participation aux élections législatives nationales et provinciales à Yumbi. Il a affirmé qu’il souhaiterait voir les scrutins, prévus pour le dimanche 31 mars prochain, repoussés dans cette partie du pays.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Le retour de nos compatriotes est timide. Si donc la CENI tient à organiser les élections le 31, il y aura un faible taux de participation”, indique-t-il.

Basile Olongo a ajouté qu’à moins d’une semaine des élections prévues à Yumbi, au moins 80% de la population ayant fui les troubles ne sont pas encore rentrés dans ce territoire.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour rappel, suite à la décision de la CENI en décembre 2018,  les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales ont été reportées en mars 2019 dans le territoire et ville de Beni, dans la ville de Butembo au Nord-Kivu et dans le territoire de Yumbi en province de Mai-ndombe.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.