RDC : Réforme de l’appareil judiciaire, Félix Tshisekedi sort de son silence

Au lendemain des propositions de loi sur la réforme de l’appareil judiciaire en République démocratique du Congo, plusieurs voix se sont déjà levées pour soit soutenir ces propositions ou pour demander leur retrait. Occasion pour le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi de souligner que les réformes doivent être dictées dans le souci d’apporter plus d’efficacité et d’efficience au fonctionnement de la justice.

Dans son discours à la Nation ce 30 juin 2020 à l’occasion de la célébration de 60 ans d’anniversaire d’indépendance de la RDC, Félix Tshisekedi a fait savoir que la justice Congolaise est entrain de récupérer peu à peu son indépendance et que les avancées enregistrées l’ont été au prix de sacrifices extrêmes.

« Comme je m’y étais engagé, l’établissement d’un Etat de droit est en marche dans notre pays. (…) Je n’accepterai sous aucun prétexte des réformes dans ce secteur qui, par leur nature et contenu, viendraient porter atteinte à des principes fondamentaux régissant la justice tels que prévus dans notre Constitution, notamment l’indépendance du pouvoir judiciaire du pouvoir législatif et du pouvoir exécutif, le pouvoir régalien de nomination des magistrats, la gestion du pouvoir judiciaire confiée au Conseil supérieur de la Magistrature et bien d’autres », a dit Félix Tshisekedi.

Le Chef de l’Etat a souligné que ces avancées enregistrées dans le secteur de la Justice ne peuvent pas être annihilées par des manœuvres d’arrière-garde qui s’observent chez certains qui veulent légiférer pour déposséder le Conseil Supérieur de la Magistrature du pouvoir judiciaire qu’il détient pourtant par la Constitution.

A cette même occasion, le Chef de l’Etat a souhaité que l’expérience douloureuse révélée au cours du procès en rapport avec le Programme des 100 jours tourne définitivement la page de la longue série de projets et programmes qui, à travers l’histoire, ont donné lieu à d’importants coulages des ressources publiques en toute impunité.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.