RDC/Processus électoral: La société civile du Nord et du Sud-Kivu fustigent le blocage dans la formation du bureau de la CENI

Les Cadres de Concertation provinciaux de la Société Civile du Nord et Sud-Kivu (CCSC) fustigent ce qu’ils qualifient de manoeuvre engagé par le bureau de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo tendant à bloquer la mise en place du bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces structures citoyennes l’ont fait savoir dans une déclaration conjointe rendue publique que jambordc.info a exploité ce mercredi 11 Août 2021.

Dans cette déclaration signée par leurs présidents, ces cadres de concertation de la société civile du Nord et Sud-Kivu pense que le président de l’Assemblée nationale et le membre de son bureau s’erigent en obstacle à la mise en place des membres du bureau de cet organe d’appui à la démocratie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Lors des travaux conjoints avec la commission P.A.J de l’Assemblée Nationale à l’hôtel Beatrice de
Kinshasa du 30 Avril au 03 Mai 2021 sur la dépolitisation de la CENI tout en refusant délibérément
d’élargir le cercle de consensus à la Société Civile, le Président de l’Assemblée nationale et les membres
de son Bureau s’érigent en obstacle à la mise sur pied du Bureau de la CENI et de son Assemblée
Plénière”, peut-on lire dans cette déclaration conjointe signée par les présidents des cadres de concertation de la société civile du Sud et Nord-Kivu.

Et d’ajouter:

” Les faits suivants confortent l’affirmation évoquée supra : la multiplication des obstacles à l’application de l’article 53 bis de la loi organique N° 21/012 du 03 Juillet 2021 portant organisation et fonctionnement de la CENI qui oblige au Bureau de l’Assemblée Nationale à prendre toutes les dispositions aux fins de l’installation effective de nouveaux organes de la CENI dans le délai de quarante-cinq jours à compter de sa
promulgation”, poursuit-ils.

Ces structrures citoyennes craignent que ce désordre créé dans la désignation des animateurs de la CENI n’impacte négativement sur les prochaines élections.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Suite à cette situation, les CCSC de ces provinces recommandent au chef de l’Etat de rappeler à l’ordre le président de l’organe de l’Assemblée nationale, les députés nationaux de prendre des mesures contraignantes qui s’imposent. Ils demandent aux organisations nationales et internationales de protéger des défenseurs des droits humains en République Démocratique du Congo pendant cette période préélectorale.

Il sied de signaler que jusqu’à présent les animateurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en République Démocratique du Congo ne sont pas connus. Le délai de leurs nominations a expiré le lundi 09 Août 2021, La société civile estime que c’est déjà un début de la dérive électorale.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.