RDC : Près de 132 groupes armés actifs dans le Kivu

RDC : Près de 132 groupes armés actifs dans le Kivu

Le nouveau baromètre sécuritaire du Kivu vient de sortir une cartographie des violences exercées par une centaine de groupes armés opérationnels dans les zones du Kivu. Initié jeudi 7 décembre par Human Rights Watch et le Groupe d’étude sur le Congo de l’Université de New York, les résultats impliquent également les forces de sécurité congolaises.

Dans un document publié par l’organisation dont copie à Jambordc.info,  le projet aurait été conçu pour « rendre compte des pires violences commises dans les provinces du Nord et du Sud Kivu à l’aide de cartes, de graphiques et de rapports analytiques ».

Inscription ISJC

Le baromètre sécuritaire servira d’un nouvel outil permettant de bien comprendre les violences commises dans les provinces du Kivu, à l’Est de la RDCongo.

«Alors que les civils font l’objet d’attaques alarmantes dans l’est de la RD Congo, le Baromètre sécuritaire du Kivu fournira aux décideurs politiques, aux journalistes, aux activistes et autres personnes concernées un nouvel outil innovant permettant de mieux comprendre les violences», a déclaré Ida Sawyer, directrice pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

Pour elle, la lutte contre les causes profondes du conflit sera efficace grâce au baromètre.

«Nous espérons que le Baromètre sera utilisé pour s’attaquer plus efficacement aux causes profondes du conflit en RD Congo, pour soutenir les communautés affectées et demander des comptes aux responsables », a-t-elle soutenu.

Les résultats de l’étude menée sur les violences de juin à novembre 2017 indiquent au moins 526 civils tués dans les Kivu, au moins 1 087 personnes kidnappées et dont leur libération est conditionnée par une rançon, et plus ou moins 11 incidents de viols massifs.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.