RDC : “Pacte pour un Congo retrouvé” (PCR), une nouvelle plateforme politique à l’interne au sein de l’Union sacrée pour la nation

Les regroupements politiques Actions des alliés et UNC, Alliance des acteurs attachés au Peuple (AAAP), Alliance bloc 50 (A/B50) et la Coalition des démocrates (CODE) respectivement de Vital Kamerhe, Tony Kanku Shiku haut représentant de l’autorité morale de l’union sacrée, Julien Paluku et Jean Lucien Busa ont annoncé, mardi 23 janvier à Kinshsaa, la création d’une nouvelle plateforme politique. Cette alliance politique est dénommée Pacte pour un Congo retrouvé, (PCR).

Après l’accord signé lundi 22 janvier, ce nouveau mouvement politique membre de l’Union sacrée pour la nation a été présenté ce mardi devant les médias et les sympathisants de divers partis le constituant.

Inscription ISJC

A en croire ses leaders, cette nouvelle force politique a pour ambition notamment d’apporter le soutien et le renforcement, à travers les élus respectifs de chaque regroupement politique, de la majorité parlementaire durant la législature qui démarre.

La PCR vise aussi l’accompagnement du Gouvernement qui en résultera.

« Puisque nous sommes plus de 450 députés nationaux, plus de 700 députés provinciaux, est -ce que nous allons évoluer sans créer la cohésion au sein de l’union sacrée de la nation ? Nous disons non. Ce que nous venons de faire, c’est un début, c’est pour renforcer la cohésion, au sein de l’Union sacrée, ramener la discipline pour que nous tous, nous sachions que désormais nous n’avons plus droit à l’erreur, » a indiqué Vital Kamerhe, président de l’UNC.

Et de poursuivre :

«Le Président de la République ayant reçu la légitimité à l’issue des élections à travers les urnes, il a désormais, nous l’avons vu le jour de la prestation de serment, la légitimité populaire. Nous devons donc faire en sorte que nous n’épargnons aucun effort pour que les idées du président se transforment en action pour ainsi répondre aux besoins de notre population ».

Vital Kamerhe soutient que leur nouvelle plateforme politique n’a rien à voir avec le partage du pouvoir.

« Nous n’avons pas parlé de partage de pouvoir. Que les esprits qui sont troublés en ce moment, se calme. C’est la cohésion, c’est la passion du Congo, c’est l’obsession d’accompagner le président de la République pour la réussite dans le pari qu’il a pris avec le peuple congolais, » a-t-il soutenu.

Les regroupements rassemblés au sein du Pacte pour un Congo retrouvé déclarent par ailleurs accepter l’adhésion d’autres regroupements et partis politiques disposant des élus au sein des assemblées délibérantes au niveau national et provincial.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.