RDC : Le M14 d’Elila soutient les mesures du Chef de l’État après les élections sénatoriales

Après les élections sénatoriales jugées corruptibles par plusieurs tendances, certaines mesures du président de la République se sont suivies après une réunion d’urgence tenue ce lundi 18 mars. Parmi ces mesures on note la suspension de l’installation du sénat, suivi du report de l’élection des gouverneurs sur toute l’étendue du pays. Une action soutenue par le Mouvement du 14 mars (M14 en sigle) un mouvement social dit d’Elila ; malgré la position des différentes tendances politiques.

Dans un communiqué signé par le communicateur de ce mouvement et rendu public ce 19 mars 2019, dont copie nous ait parvenue, ce mouvement citoyen parle «d’une mesure de satisfaction» et félicite le courage et la détermination du chef de l’État à s’attaquer aux antivaleurs, dans le cas d’espèce la corruption.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Le M14 se réjouit en suite du report de l’élection des gouverneurs et leurs adjoints, qui selon lui, n’aurait que couronner ces antivaleurs de ségrégation et d’exclusion dans la gestion de la chose publique.

Cette structure citoyenne profite de cette occasion pour proposer des nouvelles stratégies de gestion de la chose publique, ceci pour redorer une belle image au pays.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

«Le M14 propose la nomination des commissaires principaux provinciaux, en attendant l’organisation de l’élection des gouverneurs provinciaux ; afin de mettre fin au désordre qui s’observe présentement dans la gestion des entités. Cette nomination devra prendre en compte les sensibilités géopolitiques de la province du Sud-Kivu en particulier », demande et conclu le M14 dans son communiqué.

Signalons qu’à côté de ces deux mesures prises par le Chef de l’État, il a aussi donné l’instruction au procureur général près la Cour de cassation de diligenter des enquêtes contre les présumés corrupteurs et les corrompus au cours du vote sénatorial organisé dans 24 provinces parmi les 26 que compte le pays.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.