RDC : Félix Tshisekedi réitère sa volonté de rendre effective la gratuité de l’école primaire

En République démocratique du Congo, l’accès à l’éducation a entrainé un taux de déscolarisation très élevé des jeunes congolais à cause de son coût. Ainsi, pour palier à cette difficulté, le chef de l’État avait ordonné la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics, et cela conformément à l’article 43 de la Constitution.

Dans son allocution sur l’État de la Nation devant le parlement réuni en congrès à Kinshasa, Félix Antoine Tshisekedi a souligné que la gratuité de l’enseignement primaire consiste en la suppression de tous les frais de scolarité payés par les parents.

Selon lui, il s’agit du minerval, d’assurance scolaire, de bulletins, d’identification des élèves et des frais de test national de fin d’études primaires.

« Tous ces frais ont été totalement pris en charge par l’État. (…) A cet effet, sur 132.617 enseignants Non Payés, le Gouvernement a procédé depuis le mois de septembre dernier à la prise en charge de 34.740 enseignants Non-Payés du primaire » révèle le président de la République.

Ce dernier a souligné que cette mesure de gratuité a permis de remettre sur le chemin de l’école environ 2.500.000 enfants en âge de scolarité jadis exclus du système éducatif.

« Pour palier à l’insuffisance des écoles et contenir l’afflux des élèves dû à la mise en œuvre effective de la gratuité de l’enseignement primaire, le programme du Gouvernement prévoit la construction et l’équipement de 10 000 salles de classe opérationnelles dans les premiers mois de 2020 », a fait savoir le chef de l’État.

A noter que, les 97.877 enseignants Non-Payés de la maternelle, du secondaire et des Bureaux gestionnaires sont programmés pour le premier trimestre 2020, couplé de la prise en charge des Nouvelles Unités après leur identification au courant du deuxième trimestre 2020, indique Félix Tshisekedi.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.