RDC: Ce qu’il faut retenir des accords signés au mini-sommet de Luanda sur la paix à l’Est de la RDC

RDC: Ce qu’il faut retenir des accords signés au mini-sommet de Luanda sur la paix à l’Est de la RDC

Sur invitation, le président Angolais en sa qualité de médiateur désigné par l’Assembée de l’Union Africaine dans le processus de rétablissement de la paix à l’Est du Congo, les présidents Félix Tshisekedi, Evariste Ndayishimiye ainsi que l’ancien chef de l’Etat Kenyan Uhuru Kenyatta se sont retrouvés à Luanda au tour de leur hôte Joao Lourenço mercredi 23 novembre 2022.

C’était en l’absence de Paul Kagame, président du Rwanda qui s’est fait représenté par son ministre des affaires étrangères, Vincent Biruta.

Inscription ISJC

Selon un communiqué émanant du gouvernement Angolais, l’objectif principal de ce mini-Sommet était d’établir un calendrier de mise en œuvre des actions prioritaires, en vue de la cessation des hostilités et du retrait immédiat du M23 des localités congolaises occupées, et de la coordination des opérations de Luanda et de Nairobi.

Pour les efforts visant à rétablir la paix, la sécurité et la stabilité dans l’Est du Pays de Tshisekedi, dans le cadre des processus de Luanda et de Nairobi, ce mini-Sommet a décidé ce qui suit;

Il s’agit de la cessation des hostilités en général et en particulier des attaques du M23 contre les Forces Armées de la République (FARDC) et la MONUSCO à partir du vendredi 25 novembre 2022 à 18h00, du respect total des exigences des communiqués des conclaves des chefs d’État de l’EAC du 21 avril et du 20 juin 2022 (processus de Nairobi), de la feuille de route de Luanda du 6 juillet 2022 (processus de Luanda) et des conclusions de l’Assemblée extraordinaire réunion des chefs d’état-major général des forces armées de l’EAC (Bujumbura, 8 novembre 2022).

A cela s’ajoutent la poursuite du déploiement complet de la Force régionale de l’EAC , du mécanisme de vérification ad hoc et de la Force régionale de l’EAC comme prévu dans le cadre de la réunion des chefs d’état-major général de l’EAC et la cessation de tout soutien politico-militaire au M23 et à tous les autres groupes armés locaux et étrangers opérant dans l’Est de la RDC et la Région, et bien d’autres

Sachez que ces chefs d’Etat ont recommandé l’accélération de la mise en œuvre du Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (PDDR-CS) en cour en RDC et ont exprimé leur profonde préoccupation quant aux conditions dans lesquelles vivent des centaines de milliers de déplacés en RDC, dans les zones touchées par la guerre dans la province du Nord-Kivu.

Deo kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.