RDC : Autant de défis s’invitent à la visite de Félix Tshisekedi pour ce lundi 5 octobre à Goma

RDC : Autant de défis s’invitent à la visite de Félix Tshisekedi pour ce lundi 5 octobre à Goma

Après sa visite annulée du 22 septembre dernier, le Président de lq République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi est attendu ce lundi 5 octobre à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Une visite qui intervient pendant que plusieurs sujets restent d’actualité et dans un contexte tendu, caractérisé par l’activisme de nombreux groupes armés dans la région.

À côté de l’insécurité, s’ajoute l’affaire de l’ex-territoire de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu, érigée il y a encore peu, en commune rurale.

Depuis, une vive polémique s’accapare de l’opinion nationale. Les réseaux sociaux explosent. Chaque internaute congolais y va de son analyse et de sa lecture. Tout recoupement fait, les internautes rd congolais considèrent le nouveau statut administratif de Minembwe comme étant le début de la mise en œuvre du plan de balkanisation du pays.

Sur ce sujet précis, le député national Delly Sessanga, postule formellement dans son compte Tweeter, que «l’installation des communes rurales de Minembwe ou autres est un détournement de la loi et une corruption des règles. Le Gouvernement à la suite du Sénat, avait relevé la violation de la loi dans la création de ces communes. J’ai dirigé les travaux sur la loi sur les ETD. Rien ne le justifie».

Vu des analystes, les trois sujets évoqués ci-dessus, constituent autant de défis qui s’invitent à la visite de Félix Tshisekedi, annoncée pour ce lundi à Goma.

Mais il n’ya pas que cela. Car, le Chef de l’Etat congolais devra également affronter l’aile dure ou radicale des militants du parti Union pour la nation Congolaise (UNC), de son ancien allié politique et directeur de cabinet, Vital Kamerhe, en prison depuis le mois d’avril dernier.

L’opinion se rappelle que lors de la première visite de Félix Tshisekedi prévue le 22 septembre de l’année en cours, des partisans du dircab du chef de l’Etat, réunis au sein d’une Asbl appelée «Sauvons Vital Kamerhe», avaient organisé une caravane motorisée, le dimanche 21 septembre dans les rues de Goma, pour s’opposer à l’arrivée de Félix Tshisekedi dans leur agglo, sans son directeur de cabinet.

Au bas mot, ces jeunes gens réclamaient la libération sans condition du président national de l’Unc, alors que le côté officiel du parti, avait mobilisé pour l’accueil de l’hôte du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

C’est donc un Félix Tshisekedi qui arrive dans la partie Est du pays où il avait promis d’installer son Quartier général pour enrayer l’insécurité qui a la peau dure dans cette partie de la RD Congo. Près de deux ans après sa prise de pouvoirs, il semble que la situation n’a pas beaucoup évolué, conformément aux attentes des populations de cette partie orientale du pays qui dorment, mais sans aucune certitude de se réveiller.

Que va donc dire, cette fois-ci, le Président congolais à ses compatriotes de l’Est ? Trêve de supputations !

Avec Forum des as

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.