RDC/Affaire Chebeya : 117 ONGs et Mouvements citoyens exigent l’arrestation de John Numbi et Zelwa Katanga

Cent dix-sept (117) organisations de défense des droits humains (ONGDH) et mouvements citoyens œuvrant en République démocratique du Congo réclament aux autorités politiques et judiciaires Congolaises de tout mettre en œuvre pour l’arrestation immédiate et sans condition du Général John Numbi Banza Tambo, suspect numéro 1 dans l’assassinat de Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi. Ces organisations l’ont dit dans un communiqué conjoint signé ce mercredi 10 février 2021 à Kinshasa et dont copie a été réservée à la Rédaction de Jambordc.info

Dans ce communiqué conjoint, ces organisations des droits humains et mouvements citoyens parmi lesquels l’organisation SOS IJM, Héritier de la justice et ICJP tous du Sud-Kivu, exigent aussi la réouverture rapide du procès de l’assassinat de deux défenseurs des droits humains afin de lutter contre l’impunité des auteurs des crimes contre les activistes pro-démocratie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« 117 organisations de défense des droits humains (ONGDH) et mouvements citoyens œuvrant en République démocratique du Congo ont suivi avec consternation sur Radio France internationale (RFI) les nouvelles révélations et témoignages éloquents des policiers ayant participé à l’assassinat des défenseurs des droits humains Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazani Edadi… Les témoignages de deux policiers prouvent une fois de plus à la face du monde que l’assassinat de deux défenseurs des droits humains est bel et bien un crime d’Etat ciblé et planifié qui ne doit jamais demeurer impuni », peut-ton lire dans ce document.

A cette même occasion, ces organisations des droits de l’homme demandent au gouvernement Congolais ainsi qu’au Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) la protection des témoins oculaires de l’assassinat de Floribert Chebeya et la sécurisation de leurs familles pour toutes fins utiles.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ainsi, ces organisations des droits humains et mouvements citoyens œuvrant en RDC exigent la sécurisation pour des raisons d’enquêtes, de la concession du Général John Numbi Banza Tambo et surtout celle du Général Zelwa Katanga alias Djadjidja situées à Mitendi, commune de Mont-Ngafula où le corps de Floribert Chebeya aurait été enterré.

Pour rappel, Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazani Edadi respectivement ancien Directeur Exécutif et chauffeur chargé de dispatching de la voix des sans voix pour les droits de l’homme (VSV) ont été assassinés dans la nuit du 1er au 2 Juin 2010 dans les installations de l’inspection générale de la police nationale Congolaise, actuel Commissariat général de la PNC à Kinshasa.

Rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.