Patient Bashombe : « Le débat sur la réduction des émoluments des députés ne devrait pas nous préoccuper »

Après la proposition de Delly Sessanga, député national élu de Luiza au Kasaï Occidental, de réduire les émoluments des députés à 5000 dollars ; des idées restent partagées par certains hommes politiques, de la société civile et par la population. D’après Patient Bashombe, président du Bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, cette proposition n’a pas raison d’être à la une étant donné que la RD Congo est trop riche pour diminuer les salaires de certains au profit des autres.

Pour le président du Bureau de coordination, l’’administration publique peut jouir d’un salaire décent sans même toucher aux émoluments des élus du peuple.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Le débat sur la réduction des émoluments des députés ne devrait pas nous préoccuper. Le pays est trop riche. Nous avons des ressources. Il faut chercher comment user des ressources du pays pour hausser le salaire des enseignants, policiers, les honoraires des magistrats et médecins et non réduire les émoluments des parlementaires”, affirme Patient Bashombe.

Signalons que c’est ce mercredi 20 mars, au cours de la plénière consacrée à l’examen et à l’adoption des articles du règlement intérieur de cet organe, que les députés nationaux ont affiché leur opposition à une révision à la baisse de leurs émoluments, en estimant que les élus du peuple ne devraient pas seuls subir des réductions du train de vie des institutions.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.