Nord-Kivu : un militaire FARDC abattu et deux capturés par l’armée rwandaise à la frontière entre les villes de Rubavu et Goma

Un militaire des Forces armées congolaises a été tué et deux autres arrêtés ce mardi 16 janvier 2024 par les soldats rwandais à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

Dans un communiqué publié, l’armée rwandaise affirme que, ces militaires ont franchi la frontière entre les deux pays. Elle indique que trois soldats congolais sont entrés sur le territoire, deux ont été arrêtés et un neutralisé.

Inscription ISJC

Selon les informations à Goma dans la province du Nord-Kivu, l’incident s’est déroulé vers 11h, heure de l’Est de la RDC, ce mardi matin.

Kigali indique que ces trois soldats congolais se sont retrouvés sur le sol rwandais dans le district de Rubavu, plus précisément dans la cellule de Rukoko, frontalière avec le Nord-Kivu en RDC et tout proche de la ville de Goma.

Parmi eux, un sergent et un caporal, tous deux arrêtés par une patrouille rwandaise et un réseau local de surveillance de quartier. Toujours selon ce communiqué, le troisième soldat congolais a été abattu, alors qu’il aurait ouvert le feu sur les militaires rwandais.

Plusieurs incidents frontaliers ont été dénoncés par les deux pays depuis ces deux dernières années ; en mars 2023, le Rwanda avait déjà affirmé avoir neutralisé un soldat congolais qui aurait tiré au niveau de la frontière entre les villes de Rubavu et Goma.

Kinshasa, de son côté, accuse régulièrement l’armée rwandaise d’incursions sur son territoire destinées à renforcer le groupe armé du M23, des accusations toujours démenties par Kigali.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.