Nord-Kivu : l’armée congolaise maintient ses positions dans la zone de Sake

Un nouveau mouvement des déplacés est signalé à la suite des combats qui se sont poursuivis ce mardi 13 février dans la zone de Sake territoire de Masisi, entre les groupes armés locaux et les rebelles du M23 au Nord-Kivu.

Des sources proches de l’armée rapportent que des violents affrontements à l’arme et l’artillerie lourde sont signalés entre les rebelles du M23 et les combattants locaux appelés Wazalendo depuis tôt ce mardi matin aux environs de la cité de Sake, à 27 km au sud-ouest de la ville de Goma.

Inscription ISJC

Ces sources affirment que malgré plusieurs tentatives toutes soldées par des échecs, les rebelles du M23 continuent leurs manœuvres pour le contrôle de la cité de Sake.

L’armée congolaise a organisé promptement la riposte pour freiner l’avancée des rebelles qui voulaient investir la cité, précisent les mêmes sources.

C’est ce qui explique la reprise des hostilités, dont l’épicentre se situe dans les collines de Murambi et environs, surplombants la cité de Sake.

Les Forces armées de la RDC (FARDC) appuyés par une artillerie lourde, sont toujours visibles et maintiennent la pression sur les rebelles dans leurs positions initiales à Sake et ses environs, font savoir les sources proches de l’armée citées par la radio Okapi.

L’objectif est de barrer la route aux agresseurs qui veulent à tout prix contourner les positions des FARDC et investir la cité, soutiennent ces sources.

Sur le front Nord au territoire de Nyiragongo, les sources de la société civile et les acteurs locaux précisent qu’une accalmie précaire s’observe depuis ce mardi matin sur toutes les lignes de fronts après des affrontements lundi dernier, qui ont opposé les combattants Wazalendo aux rebelles dans les environs du parc national des Virunga.

La société civile indique cependant que la situation reste fragile et imprévisible car tous les belligérants maintiennent toujours leurs positions dans les secteurs de Kibati pour l’armée, Buhumba et Kibumba pour les rebelles.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.