Nord-Kivu : des violents combats entre M23 et groupes armés locaux signalés à Masisi

Des affrontements ont opposé, tôt ce lundi 4 décembre, les FARDC et les groupes armés aux rebelles du M23 dans les villages proches de Sake et Mushaki, dans le groupement de Kamuronza, territoire de Masisi au Nord-Kivu. Selon plusieurs sources locales, des tirs d’armes lourdes et légères ont été entendus depuis 5 heures du matin. Ces combats intensifient encore plus le mouvement des populations dans la zone.

Ces affrontements ont été rapportés depuis tôt ce lundi dans les collines surplombant les localités Malehe et Katembe, non loin de Kingi, environ 15 kilomètres de Sake sur l’axe Kilolirwe, mais aussi dans les villages Murambi, Katabiro et ferme Ruvunda, près de Mushaki.

Inscription ISJC

Les détonations ont duré quelques minutes autour de Mushaki. Mais du côté de Sake, des tirs sont entendus sporadiquement, jusqu’en fin de la matinée, précisent les sources de la société civile locale.

Celles-ci parlent de l’attaque simultanée des positions des FARDC par les rebelles du M23, qui ont commencé dimanche, avant de se poursuivre ce lundi.

Sur l’axe Mushaki, ces sources parlent même d’un débordement des rebelles, qui seraient déjà sur des collines proches de cette cité.

Des centaines des familles des déplacés, qui fuient ces combats, affluent déjà dans la cité de Sake et d’autres arrivent dans l’ouest de Goma, précisent ces sources. Cette situation, pour elles, accroit une psychose, notamment à Sake et à Mushaki.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.