Nord-Kivu: Ces recommandations de la société civile forces vives face au camouflage des militaires du Rwanda en combattant du M23

Nord-Kivu: Ces recommandations de la société civile forces vives face au camouflage des militaires du Rwanda en combattant du M23

La société civile forces vives du Nord-Kivu alerte le président de la République démocratique du Congo (RDC), l’Union africaine et les chefs d’Etat de la région des grands lacs sur la présence des militaires Rwandais (RDF) sur le sol congolais en territoire de Rutshuru et de Nyiragongo en appui aux combattants M23.

Dans un communiqué de presse rendu public le 24 Mai 2022 et partagé dans les médias sociaux, cette structure citoyenne formule des recommandations à certaines parties prenantes face au long calvaire qu’endure innocemment la population de cette province sous état de siège.

Inscription ISJC

Selon le président de cette organisation qui signe le communiqué, John BANYENE, il importe que les parties prenantes s’impliquent chacune à son niveau pour combattre l’insécurité devenue grandissante dans cette province. Voilà pourquoi ces recommandations doivent être prises en compte sans complaisance.

Au président de la République démocratique du Congo, il est recommandé de renforcer les effectifs militaires bien formés et bien équipés en province du Nord-Kivu avec une attention particulière accordée aux frontières entre la RDC et le Rwanda.

D’ordonner la relève des militaires ayant servi au Nord-Kivu, Sud-Kivu et en Ituri pendant plus de 3 ans, d’arrêter immédiatement la participation de la RDC au dialogue avec les groupes armés à Nairobi, de démarrer immédiatement le programme P-DDRC-S(Programme de Démobilisation, Désarmement, Réinsertion Communautaire et Sociale) en procédant au changement rapide de son coordinateur à la personne de Tommy TAMBWE USHINDI qui selon elle, est le fruit du M23, d’ordonner le recrutement des jeunes pour la formation militaire et poursuivre la réforme des Forces Armées de la République Démocratique du Congo(FARDC) , Police Nationale Congolaise (PNC) et de la Justice.

A la MONUSCO, il est demandé de laisser libre la brigade d’intervention à participer aux combats contre les groupes armés et spécialement et surtout le M23 derrière lequel se cacherait le Rwanda.

Aux organisations humanitaires, il est suggéré de se mobiliser pour apporter de l’aide humanitaire d’urgence aux déplacés internes victimes de la guerre imposée à la RDC par le Rwanda via le label du M23.

La population civile quant à elle est appelée à appuyer les FARDC en dénonçant toute personne et matériels susceptibles de porter atteinte à la vie et la sécurité collective ainsi que faire confiance aux FARDC.

En rappel, c’est depuis le 21 Mai dernier dans la matinée que les présumés combattants de M23 ont lancé des attaques en armes lourdes et de haute qualité sur les positions des FARDC et des casques bleus de la MONUSCO à Shangi et Rubona dans le groupement Bweza en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

En réponse à cette attaque, les FARDC appuyées par les casques bleus ont réussi à repousser l’ennemi jusqu’en dehors de Runyoni et Chanzu en groupement Jomba dans le territoire de Rutshuru.

En date du 23 Mai 2022, l’ennemi est allé se cacher dans le parc national de Virunga à Kabonero à l’endroit communément appelé chez Bigega où les FARDC avec l’appui de la MONUSCO l’ont poursuivi et délogé. C’est dans la débandade que l’ennemi a tiré des bombes dans la Cité de Bunagana et aux environs de Rumangabo, Buvunga et Katale.

Il sied de signaler que cette situation vient de bloquer la tenue des préliminaires des examens d’État dans les entités ci-haut citées et provoquer le déplacement des populations.

De manière générale, jusqu’à présent, la situation sociale, humanitaire et sécuritaire devient très préoccupante dans cette contrée.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.