Naufrages sur le lac kivu :Un armateur propose les pistes de solutions pour mettre fin aux incidents

Après les cas reccurents des naufrages enregistrés sur le lac Kivu , un armateur vient de proposer une série des pistes de solutions au gouvernement congolais afin de mettre fin aux incidents qui endeuillent la province du Sud-Kivu. Il s’agit de Passy Nyaweza, président des armateurs de l’axe Chanyi-Nyabirehe dans le groupement Mbinga-nord en territoire de kalehe. Ce dernier a dévoilé ces pistes de solution au cours d’un entretien avec jambordc.info ce dimanche 14 Novembre 2021.

Celui-ci note en l’occurence l’organisation par le gouvernement congolais, du recyclage des armateurs et les conducteurs des boats, mais aussi mettre fin à la tracasserie par les services de l’état dans les pistes d’acostages.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il précise que plusieurs armateurs et conducteurs des boats ne profitent pas des séances de recyclage afin de bien maîtriser les conditions de transport sur le lac kivu, mais aussi ils sont confrontés à plusieurs taxes dans les pistes d’acostages,une situation qui selon lui, les poussent au surchargement pour faire face aux différentes dépenses.

Passy Nyaweza propose au gouvernement de s’investir dans le recyclage des armateurs et conducteurs des boats et mettre un terme à la tracasserie pour bien lutter contre les naufrages répétitifs sur le lac kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Vu que l’armateur passe à plusieurs taxes,il peut passer à des mauvais chargements Parce que quand un armateur quitte Mushenyi pour le marché de Nyamukubi, il paye presque 25.000Fc aller seulement, au retour il paye encore 10.000fc. Cet armateur se trouvera en train de payer 35.000fc par rotation et pourtant cette rotation est du ravitaillement des personnes et les armateurs exigent aux passagers un moindre prix soit 1000fc par course, cela lui amène à embarquer plusieurs personnes pour tenter de répondre à toutes les dépenses et profiter quelque chose pour la survie de sa famille”, a-t-il expliqué.

Et de poursuivre:

” Les armateurs et les conducteurs ne sont pas capacités en cette matière de navigation, voilà pourquoi nous demandons au gouvernement de prendre en charge le recyclage des armateurs qui exploitent le lac kivu afin de lutter contre le surchagement qui occasionne aussi le naufrage”, a martèlé Passy Naweza.

Pour rappel, en date du 11 Novembre 2021, une pirogue motorisée a chaviré à Mushenyi dans le territoire de kalehe au Sud-Kivu, où 8 corps sans vie ont été repêchés des eaux,111 ont été sauvés et 26 autres personnes jusque là disparues, selon les sources de la société civile.

Richelieu Byamana depuis Idjwi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.