Le collectif Amka Congo au Premier ministre Sylvestre Ilunga : “démissionnez à temps…”

A moins d’un moins de la nomination de Sylvestre Ilunga par le président Félix Tshisekedi comme premier ministre du gouvernement congolais, plusieurs voix continuent à se lever quant aux attentes couplées de son bilan dans les institutions qu’il a géré. Ainsi le collectif Amka Congo, se focalise sur son bilan qu’il juge mitigé vu les nombres de mois impayés que ce dernier vient de laisser à la SNCC. Ce collectif demande en conséquence, la démission dans un bref délai de Sylvestre Ilunga, pour permettre selon lui, le décollage du pays.

A en croire le mouvement citoyen Amka Congo, le père biologique du Chef de l’État n’accepterait pas de travailler avec une personne comme Sylvestre Ilunkamba, car renseigne-t-il, il est cité plusieurs fois dans le rapport de la conférence nationale souveraine de 1992 sur les biens mal acquis.

« La réforme des entreprises publiques avec le COPIREP est une perte et une catastrophe économique pour la nation ; la SNCC est un cancer et une catastrophe sociale. Nous n’accepterons pas que ces genres des personnes nous redirige », s’alarme Remy Kasindi, militant de ce collectif.

D’après notre source, la nomination de Sylvestre à la tête du gouvernement Congolais, c’est craché sur la mémoire du feu Étienne Tshisekedi, d’heureuse mémoire.

« Il s’agit donc et encore d’un gâchis contre la République et c’est inacceptable. Qu’il demande pardon au peuple pour les méfaits commis, qu’il démissionne à temps et que l’on nomme un premier ministre digne de nom et consensuel avant que le front contre lui ne soit opérationnalisé », insiste notre source.

Le collectif Amka Congo appelle donc tous les mouvements citoyens et les organisations membres de la société civile de se mettre ensemble pour combattre cette manière de faire les choses qui selon ce collectif, déconsidère les martyrs de l’alternance et du pays, qui mérite mieux que ça, en mettant sur pied un front anti Sylvestre comme premier ministre.

Elie Bigaba, JRI

1 thought on “Le collectif Amka Congo au Premier ministre Sylvestre Ilunga : “démissionnez à temps…”

  1. ENFIN, REMY KASINDI A FINALEMENT CESSE DE SE CONTREDIRE, MAIS IL RESTE A SAVOIR SI LE FCC OU ILUNGA VONT SE PLIER AUX DESIRS DE REMY ET AMKA-RDC/SUD-KIVU, QUI SEMBLENT SORTIR DE LEUR TORPEUR EN RETARD, CAR LE CONCENSUS QU’ILS DEMANDENT SUR LE CHOIX DU PREMIER MINISTRE NE SE FAIRA QUE, ET A DEJA ETE FAIT PAR LE FCC, EN CONFORMITE AVEC LES DISPOSITIONS DE L’ARTICLE 78 DE LA CONSTITUTION DE LA RDCONGO, NOUS CITONS: “LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE NOMME LE PREMIER MINISTRE AU SEIN DE LA MAJORITE PARLEMENTAIRE, APRES CONSULTATION AVEC CELLE-CI. IL MET FIN A SES FONCTIONS SUR PRESENTATION PAR CELUI-CI DE LA DEMISSION DU GOUVERNEMENT.” NOUS OSONS AUSSI CROIRE QUE LA SOCIETE CIVILE, ETANT MEMBRE DU FCC, NE PEUT JOINDRE SES EFFORTS A LA LUTTE DE REMY, AU RISQUE DE SE CONTREDIRE. S’IL Y AVAIT UNE LEGISLATION OU UNE BASE NON NEGLIGEABLE QUI SOUTIENT LA CAUSE DE REMY, IL AURAIT ESPOIR DE GAGNER. MALHEUREUSEMENT, IL NE DISPOSE NI DE L’UNE, NI DE L’AUTRE. CA FINIRAIT COMME S’IL ABOYAIT SANS ARRETER LA CARAVANE. AMKA, REMY!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.