La société civile du Sud-Kivu se joint à celle de Béni pour la recherche de la paix dans le Grand-Nord

Les forces vives et la société civile du Sud-Kivu projettent une marche pacifique ce vendredi 29 novembre 2019 à Bukavu pour solidariser avec les victimes des massacres dans la région de Béni. Elles l’ont fait savoir ce mercredi 27 novembre lors d’une réunion extraordinaire avec les différentes composantes de la société civile à Bukavu, sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la région de Béni.

Au cours de cette rencontre, plusieurs résolutions sont ressortis dont des activités à mener dans le cadre de faire pression au pouvoir pour le retour effectif de la paix dans le Grand-nord.

Zozo Sakali, président urbain de la société civile de Bukavu, a souligné que cette marche sera précédée par une messe d’action de grâce qui sera dite à la Cathédrale notre dame de la paix de Bukavu pour le repos des âmes des illustres disparus dans le massacre de Béni.

À cette occasion, ces forces vives ont réitéré leur confiance aux forces armées de la République Démocratique du Congo, engagées dans les opérations Sokola1, ceci avant plaider pour le suivi des récentes déclarations de la population de Béni sur le lien qui existerait entre les ADF et la MONUSCO.

Pour compatir avec la population de Béni, cette structure citoyenne du Sud-Kivu annonce des actions de grandes envergures, chaque semaine jusqu’au retour effectif de la paix à Béni.

Saddam Patanguli

1 thought on “La société civile du Sud-Kivu se joint à celle de Béni pour la recherche de la paix dans le Grand-Nord

  1. BRAVO BRAVO ENCORE BRAVO A LA SOCIETE CIVILE SUD-KIVU. UNE TELLE SOLIDARITE TEMOIGNE NON SEULEMENT DE LA CONSCIENCE NATIONALE, MAIS CONSTITUE EGALEMENT UN SIGNAL AU GOUVERNEMENT QUE NOUS VOULONS D’UN NORD-KIVU, D’UN SUD-KIVU ET DE TOUTE LA PARTIE EST DE LA RDC STABLES. LE GOUVERNEMENT DOIT COMPRENDRE QUE TROP C’EST TROP ET METTRE LE PLUS GRAND SERIEUX POSSIBLE DANS LA NEUTRALISATION DES BANDES ARMEES ILLEGALES. CELA ETANT, IL DOIT REMETTRE LA MONUSCO DANS SES RESPONSABILITES ET EVITER DES DISCOURS FLATTEURS COMME CEUX DU MINISTERE DE L’INTERIEUR DU DEBUT DE CETTE SEMAINE A GOMA. NOUS SOMMES NES DANS CE DESORDRE, NOUS GRANDISSONS DANS LES MEMES CONDITIONS, CEPENDANT NOUS REFUSONS CATEGORIQUEMENT DE VIEILLIR DANS CE MEME DESORDRE QUI N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN CHAMP DE COMMERCE ET INTERETS POLITIQUES, PROFITANT DE LA NAIVETE POPULAIRE. NOUS DEVONS APPLIQUER UNE PRESSION CONSTANTE ET NECESSAIRE POUR QUE LES NATIONS-UNIES ET LA CLASSE POLITIQUE CONGOLAISE RAMENENT LA PAIX DURABLE DANS LE GRAND KIVU ET TOUTE LA RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.