Kabare: La divagation des chiens de la Monusco suscite l’indignation des habitants de Buhandahanda

Visiblement, la population du village de Buhandahanda dans le groupement de Bugorhe en territoire de Kabare n’est plus en odeur de sainteté avec quelques casques bleu de l’Onu.

Et pour cause? La “divagation” des chiens de certains contingents de la Monusco basés dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La situation n’est pas récente. De nombreuses fois déjà, des chiens vagabonds, échappés, venant de certains contingents de la Monusco, risquant de causer des préjudices aux personnes, aux hommes et bétails,… ont été signalés auprès de la société civile, laquelle a procédé à l’information ou à l’alerte”, rapporte un habitant au Journal Jambordc.info.

Le même constat est fait et rapporté par un autre ressortissant de Kabare, membre de la société civile.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il se fait remarquer la présence de plusieurs chiens dans ce village on ne sait pas pourquoi ; surtout pendant cette période où la maladie d’Ebola fait rage”, craint David Cikuru avec un coeur gros.

Mais, renchérit une habitante de Buhandahanda sous couvert de l’anonymat, “les autorités politico- administratives gardent le silence”.

“Si l’information régulière par le biais de la société pour lutter contre ces incivilités ne suffisait pas, faudrait-il en venir à des mesures plus sévères ?”, lance dans la foulée un vieux sage du coin visiblement remonté.

Comme pour enfoncer le clou, un chasseur de Buhandahanda martèle.

l’animal de compagnie non surveillé peut engendrer des problèmes de voisinage, des dérangements et même des dégâts importants”.

Eugide Abalawi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.