Covid-19 au Sud-Kivu: Plus de 2600 personnes déjà vaccinées. Un autre type de vaccin qu’Astra Zeneca a été commandé pour une 2ème phase de vaccination (Cosmos Bishisha)

Depuis le lancement de la campagne de vaccination contre la pandémie à coronavirus en province du Sud-Kivu, Plus de deux mille six cent (2600) personnes sont déjà Vaccinées. Cette campagne restera en cours même après l’expiration du premier vaccin car la commande des doses pour le deuxième vaccin est déjà faite au niveau de la hiérarchie nationale. Précision du ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha Kusimwa au cours d’une interview exclusive accordée à jambordc.info ce mardi 22 juin 2021.

A cette occasion le patron de la santé au Sud-Kivu a fait savoir que les personnes volontaires continuent à se faire vacciner bien que cette opération s’effectue à pas de tortue. Ceci avant d’inviter les habitants de la ville de Bukavu en particulier et de toute la province du Sud-Kivu en général de se  faire vacciner car selon lui, le vaccin est la mesure par excellence de prévention et de lutte contre la covid-19.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La campagne de vaccination est en cours et on continue à vacciner ceux qui adhèrent volontairement à cette vaccination. D’ailleurs elle va continuer car le niveau national conformément aux instructions de la haute hiérarchie a commandé d’autres doses de vaccin qui n’est pas fortement Artezeneca, ça sera phaiseur et d’autres types de vaccin fabriqués en Chine. Pour l’instant la campagne de vaccination évolue bien et nous croyons qu’avec cette nouvelle stratégie conformément aux instructions du président de la République, on aura une grande masse des personnes vaccinées pour nous protéger tous contre la pandémie à coronavirus“, a déclaré Cosmos Bishisha à jambordc.info.

S’agissant du test covid-19, notre source rassure que la province du Sud-Kivu compte deux laboratoires opérationnels notamment celui installé à l’ISTM/Bukavu dans le bâtiment Lurhuma et un autre à l’hôpital Général de Référence de Panzi.

(…) Nous avons pour l’instant les deux laboratoires qui fonctionnent avec le PCR et en dehors de ces laboratoires, nous avons les tests rapide qui sont sur les points d’entrées en l’occurrence Ruzizi 1 et Ruzizi 2. Il faut dire que les stratégies de dépistage sont opérationnelles et nous invitons la population à se dépister mais aussi et surtout à se faire vacciner pour limiter la chaîne de propagation de la pandémie dans notre province“, a conclu Cosmos Bishisha, ministre provincial de la santé.

Moïse Aganze

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.