Bukavu : Vijana Shujaa sensibilise les jeunes filles sur leur l’autonomisation

Bukavu : Vijana Shujaa sensibilise les jeunes filles sur leur l’autonomisation

Le mouvement social Vijana Shujaa a réuni plusieurs jeunes filles membres des organisations des jeunes et structures de la société civile, dans une conférence qu’il a organisé ce samedi 26 Mars 2022 au Restaurant Au Beau Repos situé à feu rouge dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Selon les organisateurs de cette conférence, Cette activitité s’est tenue dans le cadre de clôturer le mois de la femme avec les filles de ce mouvement social. Elle s’est tenue sous le thème” L’autonomisation de la femme, quid de l’épanouissement de la jeune fille congolaise”.

Inscription ISJC

Ces derniers indiquent que cette journée s’inscrit dans leur programme “Speech To Binti” qui travaille pour éradiquer les croyances taboues, les stéréotypes et les comportements qui ne sont pas favorable à la promotion de la jeune fille et l’égalite de chance et d’opportunité fille‑garçon. C’est aussi dans le cadre de célébrer la Journée Internationale des droits des femmes avec les jeunes filles de ce mouvement social.

Ainsi, initié dans le cadre de leur mission de promouvoir l’éclosion des talents et l’épanouissement intellectuel et culturel de la jeune fille, ce programme est constitué de 2 activités, notamment ” Au Rendez-vous des talents féminins ” et “Croire En Elle”. Ceci pour amener les filles à améliorer leur condition de vie.

Au cours de cette conférence, plusieurs panelistes ont exposé sur l’autonomisation de la femme dans la communauté.

Monica Bahimire, chargée du genre au sein du mouvement social Vijana Shujaa, pense qu’après cette conférence, les jeunes filles bénéficiaires seront capables de se promouvoir pour être égales à l’homme dans leur travail quotidien.

” Après cette conférence, nous espérons à un changement de mentalité des jeunes filles, qui se sous estiment. Nous sensibilisons pour que la jeune fille soit autonome. La femme joue un rôle de développement durable dans notre société. Nous avons voulu centrer notre message sur cet épanouissement de la jeune fille. ” a-t-elle expliqué.

Cette dernière a par ailleurs invité les jeunes filles à dépasser leurs us et les coutumes rétrogrades pour s’épanouir dans la société, car selon elle, les filles doivent apprendre à mettre en place des projets qui leurs faciliteront la tâche de se tailler une place dans la société.

L’Une des participantes à cette activité, Louise RUGENDEZA, a fait savoir que le problème que connaît la jeune fille dépend d’elle-même et de l’égoïsme mais également le fait de ne pas se soutenir comme fille.

“D’abord les filles sont incapables de reconnaître qu’elles ont des qualités, ellles sont toujours derrières dans la société puisque, elles mêmes ne savent pas ce qu’elles regorgent comme atouts. On étudie parce qu’on a une vision de ce qu’on peut apporter pour la nation et de ce qu’on peut faire demain. Quand on reste en train d’attendre toujours l’aide venant de ses copains ou ses fiancés, celà prouve à suffisance que la jeune fille n’a pas encore compris ce qu’elle doit faire. C’est la raison même que les hommes nous sous estiment, ceci ne pourra pas finir si la fille ne se donne pas de la valeur” a-t-elle déclaré.

Pour elle, l’égalité ne signifie pas qu’on  doit imposer l’homme à faire ce qu’on veut mais plutôt quand il agit, il faut que la femme agisse aussi, de telle sorte que l’homme trouve en elle des potentialités.

” Les femmes, nous ne nous soutenons pas. Quand c’est une femme qui entreprend nous ne croyons pas qu’elle peut évoluer. Tant que nous avons toujours cette mauvaise image de nous-mêmes, les choses tourneront mal. Que les femmes soient les premières à encourager les autres avant que les hommes ne le fassent” a-t-elle poursuivi.

Signalons que “Croire en Elle” est un cadre de regroupement, de réflexion et d’expression propre aux jeunes filles pour promouvoir la prise de conscience de la jeune fille à participer activement et effectivement au de développement de la vie sociale, éducative, économique, culturelle, scientifique et de leadership.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.