Bukavu : Nouvel extrait de l’album “coeur bavard”, l’artiste Bazir Say déterminé à transmettre ses pensées constructives à travers le rap

Bukavu : Nouvel extrait de l’album “coeur bavard”, l’artiste Bazir Say déterminé à transmettre ses pensées constructives à travers le rap

Bazir Say est un artiste rappeur Bukavien. Âgé de 25 ans, cet étudiant de l’université Catholique de Bukavu a choisi ce style d’art pour parler à la masse des sujets pertinents de société pour le changement de mentalité.

Depuis 2011, Bazir a souhaité professionnaliser son art. Pour y arriver, ce dernier a choisi l’amour du travail pour sa passion, la sympathie, la perfection et ne ménagera aucun effort pour toujours observer cette démarche avec fidèlité étant appuyé par notamment la maison explore constituée des coéquipiers formidables à l’en croire.

Inscription ISJC

Ayant obtenu son diplôme d’État en commerciales, cet enfant unique de chez lui avait directement viré vers la faculté de médecine où il est actuellement à sa 5ème année du cursus dite Doc 2.

“L’un de mes objectifs à persévérer réellement dans le rap était de contredire un peu la conception du commun des mortels. En effet, pour plusieurs personnes, des tels arts sont conçus comme une déviation. Les tuteurs qui voient leurs enfants s’orienter dans cette voie ne les encouragent qu’à peine parce qu’ils se disent qu’ils ne vont arriver nulle part. J’avais donc la tâche de relever ce défi. Et, aujourd’hui je suis dans le bon parce que je chante naturellement et m’efforce à faire des bons résultats aux cours. Somme toute, il est juste question d’être équilibré et surtout savoir changer et maintenir ses casquettes selon les circonstances” Explique Bazir.

De ses quelques productions

Coeur bavard est un album qui sous entend une personne qui exprime ce qu’elle a au fond d’elle et cela avec la musique sortie du rap. Il s’agit de la transmission d’un message qui porte avec lui une idéologie, une pensée claire et précise. Bazir dit avoir sorti en Mars 2020 le tout premier extrait de cet album. Le deuxième avait suivi en featuring avec l’artiste Chako nommé Bukavu 22 qui avait brossé tout ce qui est propre à cette ville avant que le dernier sorti le 13 Mai en cours ne vienne renforcer encore davantage la même idéologie.

Un peu plus tôt en 2019, sa carrière active avait commencé en solo avec entre autres le morceau poésie vulgaire pour montrer au public sa touche personnelle. Ensuite quelques petites productions en single comme featuring ont suivi.

Bazir Say affirme s’inspirer plus du slam pour rendre ses productions encore plus originales et attrayantes. Il ajoute que le chemin est encore long à parcourir pour arriver au niveau voulu dans ce domaine mais l’important est qu’il est sur la bonne voie et espère au meilleur à venir.

Celui-ci souhaite donc l’accompagnement de tout le public de Bukavu et d’ailleurs pour la pérennisation dans l’efficacité de ses œuvres. Il renseigne que ses différentes sorties sont toujours en principe partagées sur différentes plates formes et sur Instagram,youtube(Bazir Say). Les aimer, les partager est tout aussi une forme non négligeable de soutien.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.