Bukavu : la NDSCI dénonce l’inefficacité des autorités sur l’éradication de la vente et la commercialisation des boissons fortement alcoolisées dans les trois communes de la ville

Plusieurs personnes étalent à ciel ouvert sur plusieurs endroits publics au vu et au su des autorités administratives, civiles, politiques et sécuritaires, les boissons fortement alcoolisées qui du reste constituent une menace criante à la vie de toute la société et communauté urbaine de Bukavu.

Des jeunes, des éléments de sécurité en sont non seulement les premiers consommateurs, mais aussi les premières victimes. Ceci suite à l’oisiveté, chômage, manque d’encadrement des jeunes. Il en découle plusieurs conséquences attristantes et incalculables dont les effets restent interminables qui sont enregistrées du jour le jour sur le plan sécuritaire, éducationnel et social.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Malgré plusieurs alertes, dénonciations et plaidoyers y relatifs, l’action des dirigeants semblent être inefficace, stérile justifiée par un silence coupable face à ce fléau nocif.

Des démarches pour réglementer, arrêter l’importation, la fabrication, la vente et la consommation de ces boissons sont toujours refoulées par les autorités qui sembleraient tirer bien de gains dans l’affaire boissons fortement alcoolisées. La porosité des frontières est l’un des signes justifiant cette légèreté dans la gestion.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile, (NDSCI CHUNVI YA CONGO) par le truchement de son rapporteur provincial Alain Mutiki, pense qu’il est inadmissible que les autorités demeurent indifférentes devant aussi tel problème longtemps décrié par la population.

”Ce faisant, il ya lieu de regretter, de déplorer une gestion fallacieuse qui nécessite à tous égards un déboulonnage de ce système sadique indifférent qui se substitue à un complot des autorités urbaines contre ses propres administrés. Le mieux, serait le plutôt”, Peut-on lire dans une déclaration de cette structure citoyenne.

Joseph rold

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.