Bukavu: La Croix-Rouge sensibilise 20 cadres de base des 3 communes sur la réduction des risques des incendies

Bukavu: La Croix-Rouge sensibilise 20 cadres de base des 3 communes sur la réduction des risques des incendies

Le but de cette formation est de sensibiliser davantage la population de la ville de Bukavu et ses environs sur le risque lié aux incendies. Elle vise notamment un engagement communautaire de la population concernée pour une prévention et réponse en cas d’incendie.

Ceci a été soulevé dans un atelier organisé ce mardi 15 mars, par la Croix rouge Rdc-Croix rouge Luxembourgeoise avec l’appui du Ministère des affaires étrangères et Européen Luxembourgeois MAEEL en sigle.

Inscription ISJC

A en croire le formateur Aimé Lubango Molili chef d’antenne de la protection civil de la ville de Bukavu, ces assises sont aussi une occasion de former les cadres de base pour que ces derniers à leur tour sensibilisent la population sur comment diminuer les risque des incendies dans la ville de Bukavu.

“Il y’a plusieurs causes des incendies dans la ville de Bukavu qui se font remarquer par la mauvaise pratique de la population notamment, habiter une maison et au même moment y ériger un dépôt de Carburant. Avoir 3 à 5 lignes électriques dans une maison et laisser aux enfants la charge de permuter les phases en cas de coupure d’électricité ; la pratique des installations de panneaux solaires sans aucune notion formelle sur l’usage est aussi à la base des incendies. Un autre phénomène fréquent, c’est production d’énergie électrique locale communément appelé “Kigrouper” c’est parmi les grands facteurs qui sont à la base des incendies. Car certains quartiers sont alimentés par le courant de la SNEL en même temps ces quartiers sont encore alimentés par l’énergie produite localement à travers le groupe électrogène communautaire », précise Aimé Lubango.

Selon lui, la population devrait prendre conscience de la situation géographique de la ville de Bukavu et de son relief très accidenté. Car souligne-t-il, la ville de Bukavu est très exposée aux catastrophes naturelles.

“Sur le plan démographique, la population de la ville de Bukavu est estimé à plus de 2millions d’habitants sur une superficie de 60km carrée. Cette explosion démographique associée à une mauvaise urbanisation entraine bien des conséquences. Les habitants de la ville de Bukavu devrait déjà songer à rénover leurs maisons ou à déménager » martèle Cet expert en protection civil.

Pour sa part, le chef de division chargé de la communication et relation publique au sein de la croix rouge Bukavu, John Kashinzwe, invite les cadres de bases à s’approprier cette démarche afin de lutter contre les incendies.

« Les chefs de quartiers et les cadres de base sont tout le temps avec la population. C’est pourquoi, ils ont été associés dans cette rencontre. Je les invite à vulgariser les notions apprises auprès de la population afin de lutter contre les incendies à répétitions dans notre ville », indique John Kashinzwe.

Borah Esther chef de quartier adjointe de Cimpunda dans la commune de Kadutu et bénéficiaire de cette formation, se dit satisfaite des matières qu’elle apprises. Elle s’engage à faire une bonne restitution dans son quartier afin que le partager dans son entité respective pour prévenir les incendies.

“Nous nous engageons a sensibiliser la population sur la gestion des incendies en identifiant les cambistes qui gardent le carburant dans leurs maisons. Nous allons aussi enquêter sur les installations d’électricité qu’on utilise dans nos entités mais également encourager la population à rénover les maisons construites anarchiquement”, souligne Borah Esther.

Deo Kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.