Bukavu : Des militaires et policiers patrouilleurs appréhendés par des jeunes en plein vol au quartier Cimpunda

Bukavu : Des militaires et policiers patrouilleurs appréhendés par des jeunes en plein vol au quartier Cimpunda

Au total cinq (5) éléments de l’ordre patrouilleurs dont trois policiers et deux militaires PM ont été appréhendés par des jeunes patrouilleurs en pleine opération de vol sur Avenue Mbao au quartier Cimpunda en commune de Kadutu dans la ville de Bukavu la nuit du mardi à ce mercredi 16 février 2022.Le président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) noyau communal de Kadutu, Patrick Munguakonkwa qui nous livre cette information, regrette de constater que ceux qui sont censés sécuriser la population, sont ceux qui l’insécurisent. Il fait savoir que ces éléments de l’ordre appréhendés, sont accusés de vol et étaient affectés à Cimpunda.

« Des policiers et militaires PM, qui se disaient patrouilleurs ont été appréhendés par des jeunes patrouilleurs sur avenue Camp Mbao, dans le quartier Cimpunda en commune de Kadutu, où ils venaient de ravir un sac à dos de monsieur Roland Muganda et  mademoiselle Riziki Mushagalusa », a déclaré Patrick Munguakonkwa à jambordc.info.

Ce dernier demande également qu’il y ait un contrôle sévère des éléments de la police car selon lui, parmi les bandits qui opèrent dans des quartiers pendant la nuit on ne cesse d’apercevoir parmi eux des hommes en tenue policière.

Inscription ISJC

Cette information est confirmée par le chef du quartier Cimpunda, Luc Ilunga Mbidji, qui indique que ces militaires ont réussi à ravir une somme de 500$ et un téléphone portable de marque Infinix HOT10i aux victimes vers 20heures 15 minutes. Ceci avant d’ajouter qu’après que ces derniers aient commis leur forfait, ils ont tiré des balles en l’air pour se frayer le passage, car, à l’en croire, des jeunes patrouilleurs appelés « Vijana tujikinge nyumbani », leur avait déjà bloqué la route. Pour échapper, ils ont fait appel à leur jeep Landcruser des patrouilles qui les a amenés à une destination inconnue.

Ilunga Mbidji déplore ce énième cas d’insécurité enregistré dans son entité. Il plaide pour l’implication de l’auditorat militaire afin de se saisir de ce dossier pour identifier les militaires PM et policiers qui étaient affectés dans la patrouille de ce mardi 15 février 2022 à Cimpunda afin qu’ils remettent les biens volés de ces victimes, et qu’ils soient déférés devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.