Bukavu : depuis trois jours, les habitants de Bagira sont forcés de faire le pied depuis Bwindi jusqu’à la place communale

Le tronçon routier Bwindi-Maison communale de Bagira dans la ville de Bukavu est en réhabilitation depuis quelques jours. Pour faciliter le déroulement des travaux d’asphaltage, Patience Bengehya, alors Bourgmestre de la commune a obligé tous les taxis-bus qui exercent sur cet axe de s’arrêter à Bwindi sur la route nationale numéro deux (RN2).

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l’autorité communale avait décidé sur demande de la société qui exécute les travaux ( ROSTRAG Congo) de fermer l’entrée de cette municipalité jusqu’à l’Institut de Bagira (Instibat).

Inscription ISJC

Patience Bengehya a en outre demandé à ses administrés d’emprunter le tronçon Kazingo-Instiba malgré son état de délabrement très avancé pour atteindre la place communale.

A cause de ce mauvais état dans lequel se trouve cette déviation forcée, les conducteurs des taxis-bus n’arrivent plus à destination. Ils abandonnent leurs clients à cours de chemin (Bwindi).

Tout encourageant les travaux d’asphaltage de la dite route, les habitants se plaignent du comportement des chauffeurs qui sont restés au même prix d’une course.

“Avant cette fermeture, on payait 1000 FC depuis Bagira jusqu’à la place de l’indépendance. Maintenant que la route est fermée on nous abandonne à Bwindi au même prix. Nous sommes obligés de monter ces escaliers très long, avec toute la fatigue. Imaginez-vous quant il plaît, ça peut être quoi dans ces escaliers. C’est une souffrance, malgré la réhabilitation de la route, le bourgmestre ne devrait pas prendre une telle décision, car notre route n’est pas la première à être réhabilitée à Bukavu,” indique cet habitant de Bagira.

Dans sa communication, Bengehya a expliqué que les travaux en cours vont durer trois jours, soit du vendredi 19 janvier à ce lundi 22 Janvier 2024. Curieusement, lors de notre passage sur le lieu ce même lundi, les travaux risquent de prendre plus que le délai prévu, ce qui va exacerber les peines des usagers, contraints de faire le pied et courtouner vers Kazingo afin de rejoindre la place communale.

Un autre usager rencontré sur le lieu fait savoir que si les travaux ne sont pas finis dans le délai prévu, la population va s’opposer à la décision.

“En tout cas si on est termine pas les travaux cette semaine, nous allons ouvrir la route par force. Nous connaissons cette entreprise, ils ont commencé les travaux sur cette route depuis le mois de juin année passée, jusqu’à présent ils n’ont jamais fini, pourtant la route est moin longue,” laisse entendre ce deuxième habitant.

Pour rappel, les travaux de réhabilitation de ce tronçon routier long de 3, 4 Km avaient été lancés par le gouverneur sortant du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi le 14 juin 2023. Lors de ce lancement, Ngwabidje avait précisé que ces travaux financés par son gouvernement vont durer 6 mois.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.