Bukavu: Après plusieurs mois de réhabilitation, la Route place Mulamba-Frontière Ruzizi 1 est de nouveau praticable

Après plusieurs mois de sa réhabilitation, la Route Place Mulamba-Frontière Ruzizi 1 a été ouverte de trafic en présence du gouverneur de province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi qui a coupé le ruban symbolique pour marquer l’inauguration de ce tronçon routier ce lundu 30 Août 2021.

A cette occasion, l’autorité provinciale a fait savoir que la réhabilitation de cette route, vient corriger les humiliations du pouvoir public par rapport au citoyen et par rapport au pays voisin d’en face et à la population car à en croire cette route est à la frontière. Ceci avant d’appeler la population de veiller sur la proprété de cette dernière.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” (…) Veillons à la salubrité de ce tronçon routier, par la salubrité et le civisme patriotique, personne d’autre ne va arranger notre pays si ce n’est que nous même. Le maire de la ville, le bougmestre de la commune d’Ibanda et le chef de quartier Nyalukemba, nous veillerons tous sur la proprété et la protection de ces ouvrages”, a déclaré Théo Ngwabidje Kasi.

Ce dernier a indiqué que la priorité jusqu’à la fin de son mandat, sera de mettre en oeuvre les projets concrets pour l’amélioration du quotidien de la population du Sud-Kivu.

” (…) Partout où il se trouve, le peuple n’a pas plus besoin des discours, il a besoin d’action et je ne ménagerai aucun effort pour cela”, a-t-il poursuivi.

Le responsable de l’entreprise Epos compagnie Jean Marie Vianey qui a exécuté ces travaux de réhabilitation de ce troncon routier, fait savoir que le coronavirus n’a pas permis l’exécution de travaux dans le delai convenu. Il a en outre, invité la population de Bukavu au respect de ces infranstrures et de ne pas surtout jeter les immondices dans les caniveaux mais plutôt de bien protéger cette route d’intérêt général.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Jean Marie pense que si la population oberve un minimum de respect à cette route, elle peut arriver jusqu’à 10 ans au minimum.

Présents à cette cérémonie d’inauguration de ce tronçon routier, les acteurs de la société civile n’ont pas caché leur sentiment de satisafaction de voir la concrétisation de ce projet du gouvernement provincial qui selon eux vont soulager le calvaire longtemps décrié.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.