Balkanisation du Sud-Kivu : La Société civile rejette l’initiative et appelle plus à l’union qu’à la scission

Le Cadre de concertation de la Société civile du Sud-Kivu, rejette le projet déposé à son bureau de coordination, vendredi 01 juin, portant scission de la province et initié par la « Dynamique », un groupe d’acteurs sociaux et politiques de la province. Pour la Société civile, il n’y a aucune raison de diviser la province à l’heure où le monde est en train de s’unir pour l’intérêt commun.

« Nous devrons être donc plus unis car le monde est en train de s’unir d’avantage plutôt que de se diviser. Et les grands intérêts, c’est dans les grandes agglomérations et pas dans les petites agglomérations parce qu’aujourd’hui les petites sont entrain de vouloir dépendre des grandes pour qu’elles deviennent aussi grandes et donc il y a aucune raison qui peut justifier la division de notre province en deux ou en plusieurs provinces », a expliqué d’un ton ferme, Me Patient Bashombe, Président du cadre de concertation de la Société civile de la province du Sud-Kivu.

Alors que les initiateurs du projet entendent améliorer la gouvernance de la province pour booster le développement et, selon eux, permettre à toutes les couches sociales de participer à la gestion de la chose publique, Patient Bashombe n’en trouve aucune raison.

« Les arguments ne tiennent pas débout (…) pour nous la société civile, nous ne pouvons pas, pour des raisons de gestion et pour des ambitions de certaines personnes, aller jusqu’à diviser notre province. (…) Nous avons déploré que ce soit des dirigeants, parce que c’est l’un qui a déjà dirigé cette province [Ladislas Muganza] qui nous saisissent quant à ce », a-t-il déclaré.

Pour gérer les frustrations exprimées par les uns et les autres au tour de la gestion de la province, le Cadre de concertation de la société civile promet d’écouter les pétitionnaires avant la tenue d’un forum communautaire sur la paix, la sécurité et le développement de la province du Sud-Kivu, prévu dans les prochains jours.

En rappel, ce projet réclame la scission de la province du Sud-Kivu en deux dont la province Elila constituée de 4 territoires dont Fizi, Mwenga, Shabunda et Uvira avec comme chef-lieu la ville d’Uvira. La province du Kivu Central constituée des 4 territoires notamment Idjwi, Kabare, Kalehe et Walungu avec comme chef-lieu la ville de Bukavu.

Jean-Marie Mulume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.