Antoine Bishweka: “Je ne démissionne pas jusqu’aux élections communales”

Le bourgoumestre de la commune de Bagira a rejeté ce mardi 13 novembre 2018, tous les griefs portés contre lui par la société civile locale.

Antoine Bishweka ne reconnait aucune accusation écrite dans une lettre déposée par la société civile exigeant sa démission.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

je travaille comme il faut. ces accusations est une jalousie pure et simple. Je ne vais pas quitter le pouvoir par vos dires inutiles… Je ne démissionne pas. Je reste au pouvoir jusqu’à la preuve du contraire. Je ne quitterai le pouvoir qu’après les élections…”, a déclaré le bourgmestre de la commune de Bagira dans un ton autoritaire.

Pour lui ces accusations viennent de personnes “incompétentes, incapable de faire mieux”.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“c’est depuis 8 ans que je suis bourgmestre. Je reçois toujours des pétitions des personnes assoiffées du pouvoir, incapables de faire ce que j’ai fait pour cette commune. C’est la commune la plus sécurisée avec moins de 11% de taux d’insécurité. Nous avons des cantonniers pour la propreté de cette commune. Des mamans que nous appelons “usafi” pour veiller toujours à ce que nos bureaux restent propres… “, a-t-il martelé devant une brochette des professionnels des médias lors de son point de presse tenu dans la salle des réunions de la commune de Bagira.

Rachel Rugarabura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.