Sud-Kivu : Des partis politiques présentent leurs projets de société

Près d’une dizaine des partis politiques de l’opposition et de la majorité présidentielle du Sud-Kivu ont présenté devant le public leurs projets de société, lors d’une séance organisée par le Réseau d’innovation organisationnelle (RIO)/ECC au centre régional de paix à Bukavu, mardi 06 mars.

Il est question d’amener la population à éviter les erreurs commises lors de deux cycles électoraux précédents lorsque des candidats présentaient des promesses  dispersées pour se faire élire. Ainsi, le peuple a élu des représentants qui n’ont pas répondu à son attente.

« C’est pour éviter les situations qu’on a vécues les années 2006 et 201 (…) Lors de la campagne, différents candidats ne présentaient de projets de société. Nous avons vu certains qui élisaient parce qu’ils ont vu des candidats afficher de belles photos, cela sans tenir compte de leurs projets de société. Quelle a été la suite », justifie  Imani Bandibaderhe,  chargé de l’éducation civique et électoral au centre RIO.

Alors que les élections en République démocratique du Congo s’annoncent d’ici décembre, les partis politiques sensés offrir des candidats devraient faire connaitre leurs visions et leurs projets à réaliser pour que la population fasse un choix judicieux des gestionnaires de la res publica.

« La population doit connaitre les partis politique et leurs projets de société. Ce sont les partis politiques qui vont donner des candidats aux élections législatives provinciales et nationales et à la présidence. Pour choisir quelqu’un, on doit connaitre le projet de société de son parti », explique-t-il.

Tour à tour, les partis politiques de l’opposition dont l’UDPS, l’UNC, le MLC, le MSR et le PCP ont défilé à la barre exposer leurs  projets pour gagner la confiance du peuple. Tous, sont unanimes à remporter les élections du 23 décembre 2018 et redonner au pays une nouvelle gestion basée sur la démocratie et l’Etat de droit.

Les partis de la majorité présidentielle dont le MSR, l’AFDC, l’UCP ont présenté également leurs ambitions de gérer autrement la République. Ils rassurent une démocratie sans impunité, sans corruption ainsi que la promotion d’un Etat de droit.

Dans le panel de la majorité présidentielle, le PPRD n’a pas répondu à l’invitation.

Des partis centristes tels le PANADER et le Paradizo ont aussi été conviés pour cette fin.

Un débat houleux s’est ouvert après les exposés entre plusieurs acteurs politiques ainsi que de la société civile venus de différentes organisations et institutions.

Les organisateurs, les panelistes ainsi que les participants ont jugé utiles pareilles circonstances pour parler face à face de visions des prochains leaders  congolais.

Jean-Marie Mulume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench