Nord-Kivu : 3 suspects aux arrêts pour des raisons d’enquête après les tueries de Rubaya à Masisi

48 heures après les tueries de Rubaya, les sources administratives locales affirment qu’au moins 3 suspects ont été arrêtés pour des raisons d’enquête. La délégation des membres du gouvernement provincial a été dépêchée sur place quant à ce. Elle a également supervisé l’enterrement des personnes tombées sous la barbarie humaine, dimanche 7 octobre et le lundi matin, selon les mêmes sources administratives à Rubaya.

La cité minière de Rubaya dans le territoire de Masisi,a été la cible dans la nuit de samedi dernier d’une attaque d’hommes armés avec un bilan lourd d’au moins 14 personnes tuées, , dont 3 femmes et un enfant de 5 ans, selon les sources de la société civile locale.

Le nombre des blessés porte actuellement à 18 personnes, dont 13 graves, indique toujours la société civile locale. 9 bléssés sont présentement internés à l’Hôpital de référence de Masisi centre, trois à l’hôpital de Kirotse, alors que les autres suivent des soins ambulatoires dans des centres de santé locaux de Rubaya. Parmi les blessés, figure un élément des Fardc.

Pour l’instant, un calme apparent règne dans la cité minière de Rubaya dans le territoire de Masisi, 72 heures après l’attaque aux fusils et machettes des hommes armés inconnus.

Eugide  Abalawi

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench