Sud-Kivu : Les agriculteurs prévoient une perte de récolte en décembre à cause de la rareté de pluie à Katana et Ibinja

La pluie est devenue une denrée rare dans certains territoires de la province du Sud Kivu, la population qui ne vit que de l’agriculture est plongée dans l’inquiétude et ne sait plus à quel saint se vouer. Les semences plantées depuis septembre sont séchées par le soleil faute de pluie qui n’a plus tombé depuis le mois de septembre, Selon certains habitants du territoire de Kabare contactés par la rédaction du journal jambordc.info. Ils ont expliqué leurs craintes dans les lignes qui suivent.     

« Je suis cultivateur à Katana, chez nous on ne sait pas comment ça va se passer, nous avons semé depuis le mois de septembre et puis après deux semaines on a plus vu une seule goute de la pluie. On a tout perdu, on ne sait plus quoi faire. Cette saison A est une perte énorme, on ne va rien récolter, on va être obligé d’attendre le mois de janvier pour replanter pendant la saison culturale B. Nous ne dépendons que de l’agriculture, maintenant qu’on n’aura rien récolté nous craignons fort d’assister encore à la malnutrition et aux morts d’hommes suite à la famine », prédit Baseme Muhanano, agriculteur dans le village de Katana.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La même situation s’observe dans le village d’Ibinja en territoire de kalehe où la population vit de l’agriculture et de la pêche. Byamungu Shangi, cultivateur et pécheur exprime son inquiétude et les conséquences de la carence de la pluie dans son village.

« Nous souffrons beaucoup, nous qui vivons de l’agriculture et de la pêche. l’absence de la pluie nous complique la vie. Auparavant vers le mois d’octobre, le village fournissait des légumes de tout genre dans la ville, les habitants au village mangeaient déjà les fruits de leurs champs, mais cette année, depuis le mois de septembre, on n’a pas observé une seule goute de pluie chez nous. Cette rareté impacte aussi la production du lac Kivu car c’est elle qui favorise la multiplication rapide des poissons. Dans notre village, nous ne vivons que de l’agriculture et la pêche. Maintenant que la pluie a disparu, nous ne savons plus quoi faire, vraiment nous souffrons beaucoup »

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Signalons que la pluie est enfin tombée la nuit d’hier lundi à aujourd’hui mardi dans certains territoires de la province du Sud Kivu.

Pascal Kamanzi   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.