Edito : Exhibition à grande pompe de la logistique des élections

L’engagement du Gouvernement congolais de prendre totalement en charge, l’organisation du processus électoral en cours, est loin d’être une simple déclaration d’intention. Les élections étant une matière relevant de la souveraineté de toute nation, Kinshasa est donc déterminé à mettre à la disposition de la Centrale électorale, en tant qu’ organe technique d’organisation du scrutin, les moyens financiers et techniques nécessaires, permettant à cette dernière de s’acquitter de sa tâche à la fois délicate et noble.

Hier lundi 29 octobre, le gouvernement est passé à l’acte en exhibant, autant sur le boulevard du 30 juin, devant le siège de la Céni, qu’à l’aéroport international de N’Djili, le matériel roulant et volant, mis à la disposition de la Centrale électorale. Le déploiement, tôt le matin sur le boulevard du 30 juin des camions de type militaire a frappé d’étonnement les Kinois et provoqué un embouteillage au centre-ville. Il s’agit d’un charroi automobile, composé essentiellement des véhicules militaires de marque Kamaz.

Par contre, 135 camions seront reçus dans les villes de la partie Est de l’immense territoire du pays. Pas seulement. Le lot de moyens logistiques mis à la disposition de la CENI par le Gouvernement, comprend plusieurs engins roulants et volants. A savoir : 171 Pick-Up, 1.500 motos, 1 avion Ilyusin-76, 1 DC-8, 3 Boeings-727, 1 Boeing-737, 2 Antonov 72 adaptés à des pistes d’accès difficile, 1 Boeing-737 passagers, 5 hélicoptères d’une capacité d’une tonne et demie et 2 hélicoptères de supervision.

Grâce aux matériels roulants et volants présentés hier lundi 29 octobre, aussi bien au siège de la CENI qu’à l’aéroport de N’djili, plus rien ne saurait retarder le début du déploiement des matériels. « A partir de demain, nous commençons à déployer. 150 camions de terrain sont à déployer dans la partie ouest du pays. Les 150 autres camions arrivent par le port de Dar-es-Salam pour la partie Est. Il y a aussi des hors-bords qui sont mis à notre disposition. Le 23 décembre nous allons voter, nous allons organiser les trois scrutins », a insisté Corneille Nangaa, réaffirmant que le calendrier électoral sera bel et bien respecté.

Ndabelnzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench