Sud-Kivu : L’UNPC rappelle les journalistes au respect du code d’éthique et de déontologie

Sud-Kivu : L’UNPC rappelle les journalistes au respect du code d’éthique et de déontologie

Les journalistes réunis au sein de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) section du Sud-Kivu ont échangé sur plusieurs points dont l’application du code d’éthique et de déontologie régissant cette corporation.

Au cours d’un point de presse tenu lundi 04 décembre 2017 à son bureau, le président sectionnaire de l’UNPC a invité ses confrères à travailler dans l’ordre et le respect de l’esprit des statuts.

Inscription ISJC

 « Nous appelons  tous les confrères et consœurs journalistes à travailler dans l’impartialité, dans l’ordre et dans le respect de l’esprit de nos statuts c’est-à-dire le statut de l’union nationale de la presse du Congo mais également selon l’esprit de notre code d’éthique et de déontologie du journaliste congolais. Nous les appelons à plus de discipline, à bannir l’injure et à bannir toute action susceptible de déshonorer le métier noble que nous exerçons à savoir le métier de journaliste », a confié Darius Kitoga, président sectionnaire.

Il a fait savoir que l’UNPC Sud-Kivu envisage la restructuration de son comité dont la présidente est absente depuis un long moment.

« Notre présidente au niveau provinciale est partie aux soins aux Etats Unis et ça fait aujourd’hui trois ans qu’elle est là. Nous devons également avoir un trésorier  et  un trésorier adjoint. Nous devons aussi renforcer notre commission de discipline par ce qu’il y a certains membres qui ont demandé une mise en disponibilité », a-t-il indiqué.

Dans l’agenda de l’UNPC, Darius souligne des visites de certaines personnalités provinciales au début de l’année prochaine.

« Nous avons donné notre agenda pour l’année 2018. Nous allons commencer par visiter certaines personnalités, certaines autorités en commençant par le gouverneur récemment élu du Sud Kivu en la personne de Claude Nyamugabo. Nous projetons aller présenter nos civilités auprès du tout  nouveau gouverneur du Sud Kivu mais également le responsable de service de renseignement, et d’autres responsables  tels que de la police, de l’armée et bien d’autres qui ont à collaborer avec  les médias au niveau de la province du Sud Kivu », a-t-il ajouté.

Kitoga a salué l’implication de l’UNPC dans la brouillerie entre un journaliste et un président d’une équipe de football, Maitre Mushi Bonane, qui, après avoir déposé une plainte contre le confrère, a accepté de la retirer après des négociations avec les journalistes.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.